Etoudi Gedeon 16:27:00

C’est dans les installations d’une entreprise internationale de transport de colis que la saisie a été opérée le lundi 27 août 2018. Entre 3 et 4 kilogrammes de métamphétamines, en partance pour les Philippines.

lire aussi : Football: La finale de la Coupe du Cameroun aura lieu après l’élection présidentielle

«Le paquet a été expédié de Yaoundé par la poste. La drogue était dissimulée dans une représentation de la Vierge marie en relief», a expliqué Roger Tafam, commandant du groupement actif des douanes secteur Litorral II, dans les colonnes de Cameroon Tribune du mercredi 29 août 2018. Selon le journal, un douanier, élément de la brigade commerciale des colis postaux et messagerie, a soulevé le relief et découvert le colis, alors qu’il procédait au contrôle des paquets censés quitter le territoire camerounais.

Le même jour, apprend-on, une autre saisie de drogue a été effectuée par la Douane à Douala, cette fois à la Poste centrale de Bonanjo. Il s’agissait de 22 enveloppes contenant de la drogue sous forme de comprimés de Dizapam. Poids total: 3,74 kg. Les «lettre» ont été expédiées de Tiko et partaient pour différentes destinations: Angleterre, Allemagne, Irlande, Etats-Unis.


«Nous avons les noms des destinataires, et aux dernières nouvelles, les forces de l’ordre ont mis la main sur l’expéditeur», confie une source à la douane. S’agisant de la provenance de toute cette drogue, les informations de Cameroon Tribune indexent un pays voisin, déjà fiché et «blacklisté» par les pays occidentaux, qui ouvrent un œil particulièrement vigilant sur les colis qui en proviennent. Les trafiquants essayent donc de passer par le Cameroun, utilisé comme «plaque tournante de ce vil business», écrit le journal.

Cameroon-infos

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.