Etoudi Gedeon 19:17:00
Les locataires du camp de la mère du footballeur Aboubakar Vincent situé au quartier Djamboutou à Garoua, ont reçu la visite des malfrats dans la nuit du 30 au 31 mai 2018. 

Dans leur tentative d’accéder au camp, les malfrats vont se heurter à la résistance du vigile qui sera par la suite maitrisé et recevra plusieurs coups de machette sur la tête qui lui seront d’ailleurs fatales par la suite. C’est le bruit de la bagarre qui alertera les occupants du camp qui vont alors sortir, ce qui va provoquer la fuite des malfrats qui n’ont pas pu mener à terme leur braquage. Le gardien quant à lui décèdera des suites de ses blessures. Il sera inhumé le lendemain, la famille d’Aboubakar Vincent a par ailleurs supporté tous les frais liés aux obsèques. Une enquête a par ailleurs été ouverte auprès du commissariat de Djamboutou. Elle suit son cours.

Le quartier Djamboutou est réputé pour sa dangerosité à une certaine heure de la nuit et parfois même en pleine journée. En témoigne les nombreuses agressions et vols de motos qui ont pignon sur rue dans le quartier. « Les zones dangereuses sont Ndôndôh, quartier Pana, derrière l’huilerie de la Sodecoton », confie un habitant du quartier.

La redaction

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.