Etoudi Gedeon 18:43:00
C’est le branle-bas au sein du comité central du RDPC et du gouvernement. » Maurice Kamto est de plus en plus dangereux » nous confie un membre du gouvernement, responsable au comité central du RDPC. 

Des réunions se multiplient au sein de l’establishment pour évaluer la situation. En effet, les populations Kirdi, majoritaires dans l’Extreme Nord se rallient massivement au MRC. Elles qui par le passé étaient favorables soit au RDPC, soit au MDR de Dakole Daissala. Ce dernier, ayant vieillit et ne reflétant plus de l’espoir, déçus par Paul Biya qui les marginaliseraient par rapport aux autres ont décidé de se tourner vers Maurice Kamto. À cet effet, des des démissions massives ont été enregistrées ces dernières semaines au sein du RDPC pour le MRC.
La fronde contre Paul Biya serait partie de Tokombere le village de Cavaye Yeguie Djibril, le président de l’assemblée nationale. En colère, ce dernier a fait affecter ses opposants dans des coins reculés pour les couper de la base. Ce qui n’a pas empêché ula croissance du MRC. Parmi les « rebelles » figure un certain Mamadou Mota qui aurait décidé de démissionner de la fonction publique pour se consacrer au MRC. « Il est absent depuis plusieurs semaines » nous confie une source .

En contexte de guerre contre Boko Haram et à la veille de l’élection présidentielle cette situation inquiète Etoudi. L’Extreme Nord officiellement considérée comme la région la plus peuplée du Cameroun. À cela s’ajoute d’après nos sources la crainte du régime de Paul Biya voir se consolider un axe Ouest-Nord avec des liens dans le Centre et le Sud dont l’amitié Marafa Hamidou Yaya et Yves Michel Fotso présageait les signes. Désormais au sein du RDPC il est question d’enrayer la percée du MRC.

Boris Bertolt

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.