Etoudi Gedeon 13:27:00

Le pasteur ghanéen, Nicholas Duncan-Williams a raconté une histoire déchirante d’un homme qui a divorcé de sa femme juste après que cette dernière ait fait le dur sacrifice en acceptant d’être violée par des voleurs armés, pour sauver la vie de son époux.

En effet, le couple faisait face à un dilemme, celui de voir l’homme tué ou la femme se faire violer, pour les épargner tous les deux. Le fondateur d’Action Chapel International a raconté cette «histoire vraie» pour démontrer comment les femmes au Ghana font les frais du vol à main armée alors que leurs semblables dans d’autres parties du monde portent aussi le poids des guerres et d’autres formes de dévastations. Ci-dessous, l’histoire complète, racontée par l’archevêque Nicholas Duncan-Williams, sans mentionner les noms, à sa congrégation lors du second service, le dimanche 29 avril 2018.

On m'a raconté une histoire vraie qui est arrivée. Des voleurs armés ont fait irruption chez un couple.Ils ont dit à l'homme : Soit nous violons ta femme devant toi, soit nous te tuons. Le couple à préféré le viol. Sauf que pendant l'acte ignoble, les violeurs ont réclamé certaines positions. La femme s'est empressée de les satisfaire par crainte de représailles. Apres le départ des agresseurs, le mari s'est fâché contre sa femme, sous prétexte qu'elle refusait de lui faire ces mêmes positions qu'elle avait pratiqué a ses agresseurs..

« Ce qu’ils font aux femmes n’est pas bon et doit s’arrêter au nom de Jésus. C’est du mal, c’est un fléau, c’est une peste, ça doit s’arrêter « a ajouté l’archevêque Duncan-Williams.

Source: Afrikmag.com

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.