Etoudi Gedeon 12:53:00

À l’initiative de Paul Biya, le Président camerounais, les dirigeants des six pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) se sont retrouvés à Yaoundé du jeudi 22 au vendredi 23 décembre 2016 pour un sommet extraordinaire. Les résolutions adoptées à l’issue de ce sommet indiquent clairement que la sous-région d’Afrique centrale n’aura pas un lendemain meilleur. En raison d’une grave crise économique, les pays de la CEMAC se sont engagés à se serrer la ceinture, rationaliser les dépenses publiques, tout en demeurant dans la zone franc.

Au moment de la lecture du Communiqué devant la presse, Idriss Deby Itno a répondu aux abonnés absents. Le Président tchadien a quitté ses pairs avant la cérémonie de clôture du sommet. Selon une partie de l’opinion publique, cette attitude du dirigeant tchadien qui a déclaré au mois d’aout dernier lors de la fête de l’indépendance de son pays que le franc CFA empêche l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale de se développer, est une façon de marquer son désaccord avec certaines résolutions adoptées à Yaoundé.

Interrogé sur le départ précipité du Chef de l’État tchadien, Issa Tchiroma, le ministre camerounais de la Communication, a déclaré qu’Idriss Deby était parti à cause de son agenda très chargé. Mais, le porte-parole du Gouvernement camerounais a d’abord tenu à démentir la rumeur qui circule en laissait croire qu'il avait boycotté la fin des travaux.
«C’est complètement faux. Je voudrais apporter un démenti catégorique. Un démenti formel à l’endroit de ces allégations qui ne sont ni plus ni moins qu’un travesti grotesque de la réalité. Un déni de la vérité. J’en parle avec toute la solennité et toute l’autorité nécessaire parce que j’ai eu le privilège d’avoir été désigné par le Président de la République du Cameroun, son excellence Monsieur Paul Biya, pour être le ministre accompagnateur du Président de la République du Tchad, son excellence Monsieur Idriss Deby Itno.
J’en parle donc en toute connaissance de cause. Le Président de la République du Tchad a pris part à tous les travaux, à toutes les étapes. Et sa signature se trouve déposée sur tous les documents qui requéraient une telle chose. Il se trouve simplement que dès lors que les experts, les techniciens de la CEMAC s’étaient retrouvés pour travailler, que les experts de  FMI se sont retrouvés pour travailler avec ceux de la CEMAC, que les experts du trésor français se sont retrouvés avec les experts de  FMI et de la CEMAC, ils ont fait le travail et tous ces Chefs d’État étaient persuadés qu’aux alentours de midi, ils parviendraient à une conclusion. Puisque tous les chefs d’État  avaient marqué leur accord sur les résultats auxquelles les experts étaient parvenus.

Il se trouvait malheureusement qu’au lieu que ces travaux finissent à midi, ils sont allés jusqu’à 14h et le président Deby avait programmé le retour au Tchad aux alentours de midi parce qu’il avait d’autres activités à mener. Ce n’est ni plus ni moins que cela. Alors évidemment il n’a pas attendu la lecture du communiqué final, mais il a signé bel et bien tous les documents», a déclaré Issa Tchiroma lors d’un point de presse qu’il a donné à Yaoundé le samedi 24 décembre 2016. 

Sources : Cameroon Infos

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.