Etoudi Gedeon 13:49:00
heru.jpg

28-10-2016(19h40)

On les appelle les Mariannes,la communauté française basée au Cameroun,ils étaient hier à l’hôpital centrale de Yaoundé pour un élan de solidarité envers les blessés du déraillement d’ESEKA.

Ils étaient au chevet des victimes avec du savon, eau, linges, etc…Ce geste aurait été apprécié par les camerounais si les français présent à l’hôpital centrale de Yaoundé ne s’étaient pas manifeste de manière condescendante, toujours à vouloir jouer les donneurs de leçons. La simple  remise des dons va se transformer en séance d’interrogatoires, certainement  pour alimenter les medias de propagande. ‘’Ils ont voulu connaître le sort réservé aux 39 cadavres et à la  jambe reçus à l’Hôpital central’’’ d’après les commentaires du directeur de l’hôpital au quotidien gouvernemental Cameroon Tribune .

Au-delà des français,de nombreux camerounais se sont manifestés soit de manière individuelles, soit à travers les associations comme celle initiée par Joyce Tankoua et le panafricaniste Henri Ngnie Kamga qui à travers son réseau d’amis, réussira à mobiliser la somme de 900 000 FCFA ,somme qui sera utilisé en 4 axes précis dont deux en appui à l’Hôpital Central de Yaoundé et deux en appui au Centre des Urgences de Yaoundé (CURY) qui lui est en charge d’une quinzaine d’accidentés nécessitant de multiples grosses interventions chirurgicales et dont le séjour hospitalier sera particulièrement long (3 à 6 mois).

Le Centre des Urgences de Yaoundé ayant publié une liste officielle de leurs besoins, l’association dirigée par Joyce Tankoua et le panafricaniste Henri Ngnie Kamga va y  répondre à travers denrées  et kits de premières nécessités pour les accidentés : 327 605FCFA , des produits et matériels cliniques et médicaux pour leurs soins : 119 950 FCFA et des Tests d’analyse du sang des donneurs : 320 000 FCFA.

La plus grande catastrophe ferroviaire de l’histoire du  Cameroun dans sans doute la gare la plus ancienne a suscité un élan de solidarité des camerounais tous unis en ces moments douloureux.

Albin Njilo

Let's block ads! (Why?)


Sources : Cameroun Liberty

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.