Etoudi Gedeon 14:10:00
Le corps d’Aimée Marinette Donfack, 23 ans, a été retrouvé dans la matinée du dimanche 13 novembre dernier, dans un sac jeté dans un dépôt d’ordures du quartier Lifock qui abrite l’une des gares routières de Dschang. L’attention des riverains a été retenue par des odeurs nauséabondes qui s’exhalaient d’un sac qui a été jeté au milieu des détritus.

C’est en le dépouillant qu’on a découvert ce corps arborant un t-shirt, en état de putréfaction avancée, qui en plus était amputé de la tête. Aimée Marinette Donfack avait quitté le domicile familial situé non loin depuis une semaine, pour prétendument se rendre chez sa sœur aînée. On avait perdu ses traces et les recherches entreprises pour la retrouver étaient restées vaines.

Selon sa famille, elle n’était pas en pleine possession de ses facultés mentales. Après des formalités, le procureur a ordonné son inhumation. Suffisant pour réveiller le spectre des « crimes rituels » qui avait ébranlé la ville entre 2014 et 2015. Des personnes assassinées avaient été retrouvées avec des organes vitaux emportés ; de présumés commanditaires furent arrêtés. Les uns ont été libérés, d’autres condamnés.

F.K.

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.