Etoudi Gedeon 13:25:00

Dimanche 20  novembre  face au Ghana, les Harambee Starlets ont jeté toutes leurs forces dans la bataille, mais se sont inclinées (1-3), déstabilisées par l’arbitre du match. Pour leur première rencontre en phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football féminin, les joueuses kenyanes connues sous l’appellation d’Harambee Starlets n’ont pas du tout été ridicules. Au contraire, elles étaient à deux doigts de surprendre le Ghana, plutôt habitué à prendre part à cette compétition (11 participations). Les pouliches de David Ouma ont joué sans complexe, s’attirant au fur et à mesure la sympathie du public du Limbe Omnisports Stadium.

Face aux Black Queens qui ont eu un démarrage difficile malgré le but refusé à Pricilla Okyere dès la deuxième minute de la rencontre pour position de hors-jeu, les joueuses kenyanes ont littéralement dominé leur sujet à la première manche. Elles se sont d’ailleurs permis d’ouvrir le score (25e) par l’entremise d’Esse Akida dont la frappe tendue adressée depuis la surface de réparation n'a laissé aucune chance à la gardienne Ama Nana Asantewaa. Malgré quelques réactions encore timides, Yussif Basigi et ses joueuses se sont rendus à la pause avec un but de retard.

Face à un adversaire resté très aguerri, le Ghana est revenu des vestiaires avec de bien meilleures intentions. Elles ont trouvé l’égalisation dès la 49e minute par Samira Suleman dont la tête piquée à la réception d’un centre de Portia Boakye n’a laissé aucune chance à Samantha Akinyi. Les Kenyanes dont le moral est resté entier après cette égalisation ghanéenne ont continué de pousser. Mais elles ont très vite été frustrées par Jeanne Ekoumou, l’arbitre camerounaise de la partie qui leur a infligé un penalty sévère à la 70e minute, invoquant une main peu évidente dans la surface de réparation. Celui-ci a été transformé par la capitaine Élisabeth Addo (72e).

Comme pour tenter de réparer le tort causé aux filles de David Ouma, elle accordait aussi une balle de coup de pied de réparation à Mary Wandjiku et ses camarades avant de se raviser par la suite. Avec un moral déjà entamé, les Kenyanes ont encaissé un dernier but en toute fin de partie. Une réalisation signée Samira Suleman qui a définitivement douché les espoirs de ces filles qui n’avaient jamais arrêté d’espérer revenir dans la partie. 3 buts à 1 pour le Ghana, score final. Mercredi face au Mali, humiliée par le Nigéria (0-6), cette équipe kenyane aura certainement d’autres choses à démontrer.   

Cameroon infos

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.