Etoudi Gedeon 21:15:00

Avec la loi du 17 mai 2013 sur le mariage pour tous, la France est devenue le 9e pays européen et le 14e pays au monde à autoriser le mariage homosexuel. Cette loi a ouvert de nouveaux droits pour le mariage, l’adoption et la succession, au nom des principes d’égalité et de partage des libertés.Profitant de cette loi,une camerounaise lesbienne avait pour témoin à son mariage son amant.

Maria Ngo Nka,une camerounaise installée à Lyon a étonné ses proches en annonçant son mariage avec une autre fille. Dans la communauté camerounaise, nul ignorait son goût pour les hommes, et apprendre ce mariage paraissait comme une blague de mauvais goût. Depuis un moment Maria semblait avoir changé de chaussée, et fait la connaissance de Pascaline, une lesbienne d’origine française avec laquelle le grand amour surgit. Victime d’une grande déception amoureuse,la camerounaise a penché pour les femmes, plus douces et fidèles selon elle.

C’est dans un pub homosexuel, qu’elle fait la connaissance de Pascaline et s’installe dans son appartement.La française est super amoureuse de l’africaine et se laisse convaincre d’officialiser la relation devant le maire. Le témoin choisit par Maria est un jeune camerounais qu’elle présente à Pascaline comme son cousin, qui va s’avérer plus tard être son amant. La camerounaise a affirmé après le scandale que rien n’est plus doux pour une femme africaine que le sexe bien tendu d’un homme.

Elle a avancé s’être mariée avec Pascaline que pour légaliser sa situation administrative en France. Amoureuse, Pascaline a néanmoins pardonné a la camerounaise et invité l’amant de son épouse à venir la cocufier à domicile devant elle et plus ailleurs. Être cocufié par un homme était moins douloureuse elle que par une femme.

Sources : Lolaka ya congo

Laissez un commentaire dans le box plus bas...

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.