Etoudi Gedeon 14:17:00

Après un orgasme, messieurs, vous êtes sans doute prêt à vous endormir paisiblement. Et si elle a envie de recommencer ?

Une spécificité toute masculine

Contrairement aux femmes, les hommes doivent attendre un certain temps avant de penser à avoir un nouveau rapport sexuel. Cela se réfère au laps de temps entre le premier orgasme et le moment où vous pouvez avoir une nouvelle éjaculation. Contrairement à ce que l’on peut voir dans les films, avoir trois ou quatre rapports en l’espace de deux heures le samedi soir n’est généralement pas très réaliste pour la plupart des hommes, indique le Dr Richard K. Lee, urologue à l’École de Médecine Weill Cornell, dans l’État de New York.

« À moins d’avoir 14 ans, vous aurez besoin d’au moins une heure ou deux après une éjaculation avant de pouvoir avoir une érection », précise-t-il. En fait, il n’y a pas de données précises sur le temps que peut durer cet intervalle. Pourtant, on l’estime de 30 minutes à 24 heures et il est susceptible de s’allonger avec l’âge, pouvant s’étendre à 2 ou 3 jours chez les hommes de plus de 70 ans, selon le Journal of Sexual Medicine.

Les scientifiques ne sont pas certains de ce qui est responsable de cette période de latence. Mais les recherches suggèrent que les pics d’hormone prolactine qui suivent l’orgasme – qui entravent l’excitation et l’éjaculation – pourraient y contribuer. Certains facteurs de style de vie pourraient aussi jouer un rôle. Boire de l’alcool et l’habitude de se masturber régulièrement étendent le temps qu’il faut pour « recharger », indique le Dr Lee.

« Mais si vous avez l’impression qu’il vous faut une éternité pour retrouver votre capacité à fonctionner sexuellement, vous devriez consulter votre médecin, conseille-t-il. Il pourra vous aider à déterminer si votre style de vie entrave votre capacité à avoir une érection, ou si d’autres facteurs – comme le stress, de nouveaux médicaments ou des problèmes de santé, comme une maladie cardiaque – provoquent chez vous un dysfonctionnement érectile ».

Comment réduire cette période réfractaire naturellement ?

La première solution consiste à augmenter sa production de testostérone. Ceci peut être fait en s’exposant quelques minutes par jour à la lumière du soleil et en mangeant du brocoli. Ce légume contient en effet des indoles, un composé organique qui aide à augmenter le taux de testostérone. Autres aliments connus pour faite grimper le taux de testostérone : les huîtres, le bœuf maigre, les haricots, le fromage blanc allégé, le chou de Bruxelles et l’ail. En boostant sa production de testostérone, on booste également sa libido, si bien que, même après une éjaculation, vous continuez d’avoir du désir.

L’autre méthode consiste à muscler sa ceinture pelvienne, notamment grâce aux exercices de Kegel. Avoir une ceinture pelvienne musclée permet d’avoir un orgasme sans éjaculation. Sachant que c’est l’éjaculation qui provoque la période réfractaire, cela signifie que vous pouvez maintenir l’érection après l’orgasme.

Comment procéder ?

Repérez votre périnée, et contractez-le pendant 5 secondes, puis relâchez 5 secondes. À raison de 15 répétitions, 3 fois par jour, vous aurez des résultats au bout d’un mois. En étant assidu et avec un peu d’entraînement, vous pourrez avoir des orgasmes multiples avant d’éjaculer, aptitude appréciable pour vous comme pour votre partenaire.

Sources : Sante Plus Magazine

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.