Etoudi Gedeon 18:22:00

Une tornade d’une rare violence s’est abattue lundi dernier sur le Chef-lieu de la Région du Nord et ses environs. Si pour le moment on ne dénombre pas de pertes en vie humaine à Garoua, tel n’est pas le cas des autres villes. L’Arrondissement du Mayo-Oulo paye déjà un lourd tribut.

L’Œil du Sahel du 9 juin indique que «c’est pratiquement tout l’Arrondissement qui a été décimé après le passage de dame pluie. De source officielle, on a dénombré trois morts, juste après l’averse». Un bilan qui a été revu à la hausse toujours selon le journal. «Hier soir (8 juin 2016, NDLR), des sources concordantes faisaient état de 3 morts supplémentaires, ce qui porte le nombre de victimes à ce jour à 6 morts. Plusieurs blessés graves ont été identifiés, parmi lesquels, une femme enceinte qui s’en est sortie avec une fracture à la jambe droite le soir de l’incident».

Outre les victimes humaines, les dégâts matériels sont importants. «La résidence du Sous-préfet et du Commandant de brigade ont vu leurs toitures voler en éclats. La Sous-préfecture, la Mairie, la place des fêtes ont également vu leurs toitures emportées par l’orage. Au poste de commandement du 43e Bataillon d’Infanterie Motorisé basé au Mayo-Oulo, un mur a succombé et un hangar de service a complètement été détruit. On dénombre au moins une cinquantaine de domiciles privés détruits».

Jean-Marie Nkoussa

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.