Etoudi Gedeon 18:31:00

Vous souhaitez décorer votre maison et donner une touche naturelle à votre intérieur ? Bonne idée, mais avant d’aller à la pépinière, voici les 10 plantes les plus dangereuses, à éviter absolument ! 

La pruche d’eau (Cicuta maculata)
La pruche est une plante toxique de la famille des ombellifères. Cette plante est une grande fleur sauvage, souvent confondue avec le céleri ou le panais comestible. La plante entière, en particulier les racines, sont riches en cicutoxine, un composé mortel. Si consommée, la pruche d’eau provoque des crampes abdominales, des nausées, des convulsions douloureuses, voire la septicémie et la mort. Les personnes qui survivent peuvent souffrir d’amnésie et de tremblements durables.

La belladone (Atropa belladonna)
La belladone contient des baies douces et noires, ce qui peut donner envie de les manger. Cette plante aux feuilles vertes ternes et aux baies noires brillantes de la même taille que les cerises est pourtant affreusement toxique. Ses feuilles, ses tiges, ses baies et ses racines sont mortelles car cette plante comporte de la scopolamine et de l’atropine, des composés qui paralysent les muscles du corps, et même du cœur. De plus, un simple contact physique avec cette plante peut irriter la peau.

L’eupatoire rugueuse (Ageratina altissima)
Cette plante contient un alcool toxique, le trémétol. Ce poison peut passer à travers la consommation de lait et de viande provenant d’un bétail empoisonné. Mais cette plante est complètement retirée des pâturages d’animaux. Les symptômes de l’empoisonnement se traduisent par la perte d’appétit, une faiblesse, des nausées, une langue rouge, une gêne abdominale, l’acidité anormale du sang et même la mort.

Le ricin commun (Ricinus communis)
D’origine africaine, le ricin commun est une plante toxique cultivée en tant que plante ornementale. Les semences traitées de cette plante sont la source de l’huile de ricin, tandis que les semences naturelles contiennent de la ricine, un composé très toxique. Il suffit d’une ou deux de ces graines pour tuer un enfant et environ huit graines pour tuer un adulte. Après la consommation de ces graines, la ricine inhibe la synthèse des protéines à l’intérieur des cellules et les symptômes se traduisent par une diarrhée, des vomissements et des convulsions allant jusqu’à la mort.

Le pois rouge (Abrus precatorius)
Les pois rouges, appelés également graines de jequirity, contiennent de l’abrine, le toxique végétal connu le plus dangereux : il inhibe la synthèse des protéines dans les cellules. Les pois rouge poussent dans les régions tropicales et sont utilisés dans les rosaires de prière et les bijoux. Les graines intactes ne sont pas toxiques, mais celles qui sont cassées ou mâchées peuvent être mortelles à cause de l’abrine. Il suffit de 3 microgrammes de ces graines pour tuer un adulte.

Le laurier-rose (Nerium oleander)
Le laurier-rose est une plante avec de très belles fleurs de couleur rose. Mais toutes les parties de cette plante sont mortelles, parce qu’elles contiennent une forte quantité de glycosides et d’oléandrine. Si elle est consommée, cette plante peut causer une diarrhée, des vomissements, des convulsions, un pouls irrégulier, le coma et la mort. Le poison du laurier-rose est si puissant que certaines personnes peuvent tomber malades simplement en consommant le miel des abeilles qui ont visité des fleurs de laurier-rose.

Le tabac (Nicotiana tabacum)
Le tabac est la plante commerciale la plus cultivée dans le monde. Toutes les parties du tabac, en particulier les feuilles, contiennent de la nicotine et de l’anabasine, des alcaloïdes toxiques qui peuvent être fatals. En dépit du fait qu’elle est un réel poison cardiaque, la nicotine est consommée dans les quatre coins du monde. Le tabac est peut-être la plante la plus mortelle : elle cause environ 5 millions de décès chaque année dans le monde.

Le brugmansia
Originaire des forêts d’Amérique du Sud, le brugmansia comporte de l’atropine, de l’hyoscyamine et de la scopolamine, des psychotropes. Cette plante est moins dangereuse et peut être utilisée en tant qu’arme biologique par les humains. Le documentaire Colombian Devil’s Breath, réalisé en 2007, montre comment des gangs criminels utilisaient le brugmansia pour faire de leurs victimes des zombies… Ils raffinaient la scopolamine, qui agit comme une herbe hypnotisante, rendant les victimes ignorantes de leurs actes mais en même temps tout à fait conscientes.

Le daphné garou ou sainbois
Le daphné garou est lié à la feuille de laurier et peut être trouvé dans les terrains publics et les jardins. Cette plante contient des biocides puissants qui causent des irritations et des cloques si la plante est coupée. Mais si ses baies sont consommées, elles peuvent entraîner une hémorragie interne importante, la défaillance d’un organe, voire la mort après quelques heures.

Le zigadène (Anticlea elegans)
Cette plante se trouve dans les forêts à l’Ouest de l’Amérique du Nord, où l’on trouve également d’autres plantes toxiques comme le toxicoscordion venenosum, la plante la plus toxique, qui ressemble au zigadène. La consommation de cette dernière peut entraîner la défaillance des organes, des troubles de circulation sanguine et la mort.

Sources : SantePlusMag

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.