Etoudi Gedeon 09:11:00

Un combattant des forces d'autodéfense d'une des régions du nord du Cameroun a tué une femme kamikaze à l’aide d’une flèche empoisonnée. Cette information a été diffusée par le gouverneur de la région de l'extrême-nord du pays Midjiyawa Bakary, cité par l'agence Associated Press. 

Selon le fonctionnaire, une terroriste âgée de 40 ans et accompagnée par une jeune fille âgée de 14 ans qui était également équipée d’une bombe est arrivée au Cameroun depuis le Nigeria. La femme ayant refusé de s’arrêter, un des combattants lui a tiré dessus avec une flèche empoisonnée
.
La fille qui l'accompagnait a déclenché sa bombe et a péri.
En avril dernier, le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) a publié un rapport selon lequel les islamistes en Afrique recruteraient de plus en plus d’enfants. D’après cette information, le groupe baptisé "Province de l'Etat islamique en Afrique de l’Ouest", anciennement connu sous le nom de Boko Haram, utilise toujours plus d'enfants dans ses attentats.

Une attaque terroriste sur cinq est actuellement perpétrée par un enfant, dont 75% sont des filles. 
Au total, en 2015, les islamistes ont utilisé des enfants comme kamikazes dans 21 attaques au Cameroun, 17 attentats au Nigéria et deux attaques au Tchad. Les enfants impliqués dans les attentats ont principalement été kidnappés au cours des deux dernières années. Selon l'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty International, au total près de 2.000 enfants sont entre les mains des terroristes qui les utilisent en tant que combattants, esclaves sexuels ou pour effectuer toutes sortes de travaux.

Le 7 mars 2015, Boko Haram a prêté allégeance à l'État islamique, ce que ce dernier a reconnu officiellement cinq jours plus tard. Le groupe a abandonné son ancien nom et a formé officiellement une "province" de l'EI.

Le groupe Boko Haram, créé en 2002, est basé principalement au Nigéria. Il se fixe pour objectif d'instituer la charia et de lutter contre l'influence de l'Occident dans ce pays.

Sources : Le flux rss de camer.be

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.