Etoudi Gedeon 11:54:00

Zacharie Mbatsogo le directeur de l’Office du baccalauréat du Cameroun (Obc) qui était face à la presse ce 16 mai, a annoncé un déroulement  sans couacs des épreuves,  fustigé les distractions des fonds des dossiers de candidatures par certains chefs d’établissements scolaires.

287 295 candidats pour l’enseignement secondaire général, et 73 387 pour l’enseignement technique. Voilà, selon le directeur de l’Obc, le nombre total de candidats qui affrontent les examens de probatoire et de baccalauréat, en cette année 2016 au Cameroun. « Cet effectif révèle une augmentation substantielle du nombre de candidats. Soit 11 649 en valeur absolue et 3, 33% en valeur relative », a précisé Zacharie Mbatsogo.

Contrairement à certaines prévisions  (eu égard au contexte sécuritaire avec Boko Haram), la région de l’Extrême-Nord avec une croissance de 7,20%, figure parmi les régions qui voient leur nombre de candidats aux probatoire et baccalauréat augmenter le plus cette année. A contrario, a affirmé le patron de l’Obc, les régions du Sud et du Sud-ouest, connaissent une baisse de leur nombre de candidats aux mêmes examens.

Embrayant sur  l’aspect financier, Zacharie Mbatsogo le directeur de l’Obc a affirmé que son institution, au 30 décembre 2015, a voté un budget de  6  104  684  000 francs Cfa. A cela, ajoute-on,  outre les recettes propres de l’Obc estimées à  plus de quatre milliards de francs, l’Etat a contribué à raison de 2 milliards pour la réalisation dudit budget.

Zacharie Mbatsogo a affirmé  qu’aux fins de barrer la route aux fraudes connues antérieurement,  les candidats réguliers issus des collèges, composeront sur  présentation d’une carte nationale d’identité.  Le directeur de l’Obc s’est insurgé contre le détournement de fonds des dossiers de candidatures par certains chefs d’établissements, des erreurs sur le remplissage des fiches d’examen, des erreurs dans les statistiques et filières, de même que des reçus  facilement falsifiables délivrés par certaines banques. Il a enfin été mentionné la suppression de 15 sous-centres d’examens,  le passage de 30 à 48 candidats par salle aux probatoires, et 30 à 40 aux baccalauréats.

En somme, c’est une session d’examens de probatoire et de baccalauréat 2016 sans couacs que Zacharie Mbatsogo a promis.

Sources : Le flux rss de camer.be

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.