Etoudi Gedeon 14:38:00

À en croire le journal Le Messager édition du 26 mai 2016, Christophe FoeNdi, l’intendant principal du Palais de l’Unité, a été interpellé par le Cabinet Civil de la Présidence «agissant au nom du Chef de l’État». 

Le quotidien dit que l’origine de cette interpellation est le constat «des négligences dans l’entretien du parc automobile de la Présidence». En fait le décret n°2011/412 du 9 décembre 2011 portant réorganisation de la Présidence de la République fait de Christophe Foe Ndi la personne qui a en charge «le parc automobile présidentiel».

Il devient fréquent de suivre le nom de l’intendant dans des incidents qui surviennent au Palais. Le Messager rappelle que le quotidien Mutations en février dernier avait révélé que l’une des plantations du Chef de l’État dans son village Mvomeka’a avait été ravagé par les flammes. 
«Après enquête, il apparaîtra que ce sont des employés en colère qui y ont mis le feu. Ces derniers réclamaient le paiement de leurs salaires et le règlement de leurs arriérés», écrit-il.
Le journal souligne que le personnel de la Présidence recruté en 2013 avait «longtemps» dénoncé plusieurs mois d’arriérés de salaire. «Certains n’hésitaient pas à accuser l’intendant principal de mener grand train avec leur paie». Il faut noter que Foe Ndi dirige l’intendance du Palais de l’Unité depuis plus de 20 ans. «Qui serait donc derrière lui pour qu’il se permette impunément de telles libertés», s’interroge le journal.

Liliane J. Ndangue

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.