Etoudi Gedeon 17:31:00

Samedi 30 Avril 2016- Paul Biya, le chef de l’Etat camerounais, a instruit l’ouverture immédiate d’une enquête, en vue d’en établir les responsabilités, rapporte le communiqué de la présidence de la République y afférent.

Un drame de plus, comme il en arrive régulièrement sur les routes camerounaises, classées parmi les plus meurtrières au monde ! L’accident, est survenu dans la nuit du 28 au 29 avril 2016, entre un bus de transport en commun et trois grumiers, avant le carrefour Cedi, aux environs du village Emini, au lieu-dit Mbang, à 10 km d’Ayos, dans le département du Nyong-et-Mfoumou, sur l’axe Yaoundé (Centre)-Bertoua (Est).

Selon Jean Baptiste Bokam, le secrétaire d’Etat à la Défense, qui s’exprimait sur les ondes de la radio à capitaux publics, « l’accident est dû au fait que sur la chaussée, il y avait une semi-remorque (Grumier), en stationnement, dépourvue de signalisation. Un gros porteur (de l’agence Meli, Ndlr), venant en sens inverse, dont la capacité autorisée est de 70 places, avait à son bord au moins 80 personnes, a violemment heurté une autre semi-remorque (Grumier), qui dépassait le grumier stationné sans signalisation. Du choc, il en est résulté un incendie qui a touché tous les véhicules impliqués ».

« Alors que l’incendie était en cours, un autre bus, venant à toute allure, a violemment heurté les véhicules qui étaient en train de brûler. Ce deuxième choc, a causé de graves blessures, sur les populations riveraines, venues secourir les accidentés », a précisé le secrétaire d’Etat à la Défense.
Selon un premier bilan dressé par les services sécuritaires, au moins 7 personnes ont été calcinées, 48 autres blessées. Les véhicules, totalement réduits en cendres. Des sources communautaires, ajoutent qu’il y aurait plusieurs dizaines de morts, du second choc.

Sources : CameroonOnline.org

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.