Etoudi Gedeon 09:30:00

LOI TRAVAIL – Une cinquantaine de manifestants, qui ont passé la nuit place de la République à Paris dans le cadre d'une opération "Nuit Debout" après les manifestations jeudi 31 mars contre la loi Travail, a été évacuée dans le calme vendredi matin, a-t-on appris de source policière.

Le collectif "Convergences des luttes" à l'origine de cette initiative, a appelé sur internet à renouveler l'opération vendredi soir, à partir de 18h au même endroit.

Jeudi, à l'issue de la manifestation parisienne qui a rassemblé 26.000 à 28.000 personnes, selon la préfecture de police, plusieurs centaines de personnes avaient rallié la place de la République pour prolonger le mouvement, "résister et créer", autour notamment d'une assemblée citoyenne, de débats et de concerts.

Cette arrivée magique à la #NuitDebout ! Apres avoir fait le trajet depuis Nation sous escorte CRS. pic.twitter.com/Tyeqet6dmD

— Paul de Chabalitosse (@chechabal) 31 mars 2016

S'ils étaient encore environ 500 peu avant 23h, le nombre de participants, qui se réchauffaient autour de braseros, s'est effiloché à mesure que la nuit avançait et une cinquantaine d'irréductibles a été "invitée à quitter les lieux" vers 5h, selon la source policière.

🚨 À #Paris, Place de la #République, opération #NuitDebout #manif31mars pic.twitter.com/7akc3xbLVv

— B3zero (@B3zero) 31 mars 2016

HK et les Saltimbanques font remuer la foule à la #NuitDebout à Paris pic.twitter.com/MHmKOE5BPB

— Christophe Gueugneau (@gueugneau) 31 mars 2016

En plein air, "Merci patron" #NuitDebout pic.twitter.com/TuJaMpETNs

— Mathias Destal (@MathiasDestal) 31 mars 2016

Petit aperçu de l'ambiance à #NuitDebout Paris pic.twitter.com/tj4xvq1JRj

— Christophe Gueugneau (@gueugneau) 31 mars 2016

Cette opération "Nuit Debout" s'est déroulée dans une vingtaine de villes en France, comme ci-dessous à Nantes:

La mobilisation contre le projet de loi Travail a pris de l'ampleur jeudi malgré les concessions du gouvernement sur le texte: entre près de 390.000 personnes selon les autorités, 1,2 million, dont 200.000 jeunes, selon les organisateurs, ont manifesté dans 250 villes, "avec plusieurs milliers d'arrêts de travail", à l'appel de sept syndicats de salariés et d'étudiants (CGT, FO, Solidaires, FSU, Unef, FIDL, UNL).

Lire aussi :

» Dur dur d'être journaliste pendant les manifestations

» Sur Twitter, la pluie s'invite dans les manifs anti-loi Travail

» Le succès de la manifestation peut-il suffire à faire reculer l'exécutif?

» Pour suivre les dernières actualités en direct sur le HuffPost, cliquez ici

» Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

» Retrouvez-nous sur notre page Facebook

» À voir également sur le HuffPost:


Sources : Le Huffington Post

Sur le même Thème...
[youtube src="youtube_video_ID"][/youtube]

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.