Etoudi Gedeon 06:49:00

Il est encore à l’étude mais tout porte à croire que le premier contraceptif masculin injectable sera disponible en 2018. Nous sommes allés à la rencontre de quelques hommes dans la commune de Cocody pour recueillir leur avis sur la question.

Dans leur ensemble, les intervenants sont plutôt favorables au Vasalgel même s’ils craignent de possibles effets secondaires.

Mian Thierry, en quête d’emploi:  «C’est une idée des féministes? En tout cas, le vasalgel est le bienvenu. On est fatigué de se faire piéger. Si avec ça, tu es tranquille pour un moment, c’est vraiment le bienvenu. »

N’guetta Donald, entrepreneur:  «C’est bien beau d’éviter les grossesses non désirées, mais il faut se demander si à la longue il n’y a pas de conséquences? Est-ce qu’il n’y a pas risque de stérilité? »


Isaac Hervé Monkié, entrepreneur:  «Un contraceptif masculin? Là, il y a un changement de cadence. On va vers la fin du monde… Il faut quand même reconnaître que dans le fond, c’est une bonne idée, pour nous autres qui n’aimont pas le préservatif. Mais après, est-ce qu’il ne faudrait pas craindre des effets irréversibles? Une stérilité définitive? »

Miezan Oscar, informaticien:  «Le Vasalgel, c’est une très bonne idée, j’adhère totalement, même s’il ne protège pas contre les IST comme le préservatif. »

Kouamé Lambert, Journaliste:  «Injection? Je n’ai pas ce temps là. Je n’ai pas le temps d’aller me faire piquer tout le temps. »



Sources : Aregialedis

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.