Etoudi Gedeon 12:42:00


A'SALFO : « J’ai beaucoup souffert. Mes parents étaient très pauvres, mais, je travaillais pour les aider. Parce que je voulais réussir. J’avais de la détermination, malgré que je sois sans diplôme. Je me baladais avec mon tam-tam avec un groupe wôyô ‘’Magic System’’. Nous étions 32 au départ. Certains d’entre nous avaient eu la chance de réussir leur vie pour nous laisser. 

Les habitants du quartier se moquaient de nous autres. Ils disaient: "ce sont des Wôyô, ils ne peuvent jamais réussir". On était devenu la risée des gens. Pour subvenir à nos besoins, on volait des pots de peintures à l’hôpital d’Anoumabo. A un moment donné, on s’est dit qu’on n’est pas nuls.

Avec la détermination, on a fait un premier album qui n’a malheureusement pas marché. Maintenant, tout va bien. On a connu l’échec avant de connaitre la réussite. Aujourd’hui, on a pu refaire la peinture de l’hôpital dont on avait volé les pots de peinture. On a pu construire des écoles et des hôpitaux pour ceux qui se moquaient de nous. Tout cela, pour dire aux jeunes, qu’avec le courage et la détermination, on peut aller loin. »

imatin.net

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.