Etoudi Gedeon 08:57:00
Intégration des Camerounais en Allemagne

Une lumière sur les efforts d´intégration de nos jeunes soldats dans le pays de Merkel. L´idée qu´on se fait de l´Europe avant d´y arriver peut nous être soit avantageuse, soit défavorable. Il serait préférable de s´imaginer les pires scénarii possibles afin de se laisser surprendre. Le sujet qui nous intéresse aujourd’hui  concerne les dessous des efforts d´intégration des africains qui vivent en Allemagne.

 S´intégrer dans un pays étranger n´est pas la chose la plus aisée. Encore moins dans un lieu où la population fait aussi l´objet de convoitises. En Allemagne, il est facile d´observer que les africains qui y arrivent cherchent très vite à se faire une place au sein d´une communauté ou d´un groupe de personnes de peau blanche. Ceux-ci, dans la majorité des cas se sentent très vite mis à l´écart et peuvent facilement lire derrière les sourires de leurs hôtes qu´ils ne sont pas forcément les bienvenues. Cette tendance à aller vers les autres, très conseillée d´ailleurs, est utilisée par plusieurs avec maladresse au point où beaucoup perdent leur caractère de base ou leur personnalité pour se forger une image qui plaira au Blanc. Ce comportement est mesurable par la simple observation des changements physiques (apparence) : Teinte rapide de cheveux, maquillage à outrance, blanchiment de la peau, défrisage et autres. Filles comme garçons, tous se prêtent à ce jeu de séduction.

L´autre attitude qu´on peut facilement observer est l´éloignement. Je dirais même le rejet de ses semblables. Beaucoup refusent de côtoyer les lieux afros, ils évitent d´assister aux fêtes de leurs frères et parfois refusent même de leur adresser un simple regard en présence de leur caste (Blanc). Sans vouloir ôter la faute à nos frères qui ne cherchent qu´à s´intégrer, il est important de préciser l'hostilité que leurs camarades ont envers les autres africains qui s´approchent trop de leurs amis noirs. C´est comme si ce rapprochement leur rappelle que la personne avec qui ils sont n´est pas blanche, malgré la peau maquillée, le ton et la peinture des cheveux. Plusieurs Noirs ont dû abandonner ou se laisser abandonner par des copains Blanc pour aller vers les leurs.

Afin d´illuminer les regards et surtout de prouver son statut de vrai Mbenguistes, beaucoup se privent de nourriture pour investir tout leur argent dans les produits de beauté et les tenues vestimentaires. Pourtant pour 10 Afros qui descendent les marches de l´aéroport, 7 sont en mission survie envers eux-mêmes et envers leur famille. Ces 3 grosses bêtises de l´intégration sont la base des disputes et querelles entre les africains de la diaspora. L´amour de l´argent et des Blanc (amitié) génère l´éloignement et les commérages et créée aussi l´égoïsme qui est le plus gros reproche qu´on peut adresser à nos confrères du monde extérieure.

A côté de ces élans de faiblesse, remarquable chez la majorité de Mbenguistes, il convient de préciser que les conditions du terrain nous obligent à construire des techniques d´adaptation. Le mieux à faire, lorsque l´on arrive tout seul dans un lieu inconnu, c´est de prendre le recul nécessaire pour observer les choses qui nous entourent. Il est conseillé de ne pas trop vite s´initier dans les différentes activités qui se présentent à nous, de peur d´en finir avec beaucoup de regret. Notre expérience nous apprend qu´il n’existe malheureusement pas de machine à remonter le temps.
Il est important de se faire un schéma global des objectifs qu´on veut atteindre avant d'aller vers les autres ou de se lancer dans n´importe quelle activité.
Sources : camersenat.info

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.