Etoudi Gedeon 14:32:00

« Les gens doivent savoir et comprendre que le fait d’utiliser un smartphone pour filmer des événements peut constituer un crime grave ». Le live streaming sur mobile est devenu le dada des réseaux sociaux. Et par ailleurs, ces fonctionnalités semblent plaire au public. Mais elles sont aussi déjà derrière pas mal de scandales, allant du piratage en direct de Game of Thrones à l’insulte adressée en live par le défenseur du PSG Serge Aurier à son entraîneur, en passant par le dérapage d’employés de SFR diffusé en live sur Periscope. Cependant ce qui s’est passé aux Etats-Unis, dans le comté de Fraklin, est nettement plus grave.

Aujourd’hui, Marina Alexeevna Lonina, une ado de 18 ans, risque une peine de prison de 40 ans car elle a diffusé le viol d’une amie sur la plateforme de live streaming Periscope. Le 26 février, Lonina et une amie de 17 ans (dont l’identité n’est pas révélée) rencontrent Raymond Gates (29 ans) dans un centre commercial. Ce dernier les invite alors chez lui le lendemain. Durant la soirée, l’homme de 29 ans immobilise l’amie de Lonina sur le sol et la viole, comme l’explique le New York Times. Pendant ce temps, elle filme ce qui se passe et l’envoie sur Periscope.

Et si les autorités ont été prévenues, c’est parce qu’une personne qui voyait la vidéo a décidé de les appeler. A aucun moment, Lonina n’a contacté le 911. Elle fait aujourd’hui face aux mêmes accusations que Raymond Gates : enlèvement, viol, agression sexuelle et diffusion de matériel sexuel impliquant une mineure. La peine pourrait aller jusqu’à 40 ans de prison.

Pour sa défense, l’avocat de Lonina explique que sa cliente a été « emportée par la gravité de la situation » et que le but du film était de prouver le crime. Mais ce qui est réellement dérangeant est que son avocat a admis qu’elle a aussi été emportée par les Likes que sa vidéo a reçus sur Periscope. Après, il faut savoir qu’elle était déjà visiblement en état d’ébriété.

Le procureur, quant à lui, admet que pendant 10 secondes, Lonina tente d’empêcher le viol mais que sur la majeure partie de la vidéo (qui dure 10 minutes), « elle ne fit que diffuser en direct sur Periscope et rire […] ». Ce dernier explique également que « Les gens doivent savoir et comprendre que le fait d’utiliser un smartphone pour filmer des événements peut constituer un crime grave ». L’affaire fait en tout cas énormément de bruit aux Etats-Unis.

Sources : Presse Citron

Sur le même Thème...
[youtube src="f8uCFw15O5g"][/youtube]

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.