Etoudi Gedeon 13:03:00
Papa Wemba est decede aux FEMUA en Cote d'ivoire

La deuxième grande scène du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) qui se tenait dans la nuit du samedi au dimanche à Abidjan, a été brusquement interrompue aux environs 5h30 (heure locale et Gmt), lors du passage de la star congolaise Papa Wemba, victime d’un malaise qui l’a affaissé en pleine prestation. 
Le chanteur congolais Papa Wemba est décédé ce dimanche 24 avril à Abidjan en Côte d’Ivoire où il participait au Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo . Il s’est écroulé sur scène alors qu’il se produisait. Henri Noel Mbuta Vokia, son attaché de presse l’a annoncé à Radio Okapi. Musicien à succès, Papa Wemba, né Jules Shungu Wembadio, est l’une desplus  grandes figures de la musique congolaise.
« Le Roi de la sape », Papa Wemba et son orchestre très attendus à ce festival initié par le groupe ivoirien Magic System faisait vibrer les mélomanes qui attendaient patiemment une belle fin de soirée avec leur idole venu de Kinshasa lorsque ce drame est intervenu. NST Cophies, (Côte d‘Ivoire), Kerry James (France), Charlotte Dipanda (Cameroun), John Kiffiz (Côte d’Ivoire) ont précédé l’artiste congolais sur la scène.
Cette situation à Anoumabo, village situé en plein cœur de Marcory, une commune du Sud d’Abidjan et fief du groupe Magic System a naturellement jeté l’émoi au sein du public surtout au niveau des membres de son orchestre très affectés.L’un des maîtres de cérémonie, annonçant la fin du spectacle, après cet incident a rassuré le public sur l’état de santé du fondateur de «Viva la Musica» qui serait hors de danger.

Papa Wemba, après ce show dans la capitale économique ivoirienne devrait se produire ce soir en compagnie de plusieurs autres artistes à Korhogo (633 km au Nord d’Abidjan) pour la clôture de cette 9ème édition du Festival des Musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) placée sous le thème « Jeunesse et développement » avec le parrainage de l’ex-chef de l’Etat ivoirien Henri Konan Bédié.

Source : APA

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.