Etoudi Gedeon 18:45:00

Une affaire futile qui aboutit à un crime, c'est bien ce qu'il a été donné de vivre à Bangolo. Une bagarre qui a éclaté entre deux voisines de cour commune, a entraîné la mort de l'une des protagonistes. Pour comprendre toute cette histoire, il faut remonter au mois d’octobre 2015. Nos sources informent, en effet, qu'au cours dudit mois, un jeune professeur dans une école privée de la ville, éprouve du mal à se trouver un logement décent. 

Finalement, n'ayant apparemment plus de choix, il se trouve une piaule dans une cour commune. Une cour dont la plupart des habitants sont des femmes célibataires comme l'enseignant lui-même. Tout de suite, il se lie d'amitié avec l'une de ces dames à qui on va attribuer le prénom Jocelyne. Une amitié, précise-t-on, platonique. Le mois suivant, cette fois, le jeune homme tombe amoureux de G. Prisca, une autre de ses voisines. Mais vraisemblablement, cela n'est pas du goût de Jocelyne qui nourrissait sans doute, le secret espoir d'aller un peu plus loin que des rapports simples, avec le professeur. 

Et depuis, ce sont des palabres à n'en plus finir avec l'amoureuse de l’enseignant. Le mardi 15 mars 2016, les choses se dégradent quand une bagarre éclate entre les deux femmes. Au cours du pugilat, Jocelyne plante un coup de poignard dans le cou de sa « rivale ». Complètement déchaînée, la dame aveuglée par la jalousie, tente de porter l'estocade à son adversaire. Fort heureusement, elle en est empêchée par une bonne volonté. G. Prisca qui saigne abondamment, est conduite à l’hôpital général. L’infirmier qui la reçoit, rassure les parents qu’il n’y a pas à s’alarmer sur le sort de la blessée. 

Après les soins, G. Prisca est donc ramenée à la maison. Mais le jour suivant, son état se dégrade et sa mort survient le mercredi 23 mars. La famille éplorée se révolte et tente de lyncher Jocelyne, qui a été sauvée par les agents des forces de l'ordre alertés. B. Jocelyne, mère de trois enfants, est gardée à vue dans les locaux de la brigade de gendarmerie. Les gendarmes ont ouvert une enquête, pour savoir tous les contours de cette tragique affaire.

Sources : Popafro

Sur le même Thème...
[youtube src="6fYIgU48GJM"][/youtube]

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.