Etoudi Gedeon 11:56:00
Image d'illustration - Droits réservés
Bienvenu Messanga Mebara, 21 ans, est décédé mardi dernier après une agression à la sortie des épreuves sportives de l’examen probatoire. L’information défraie la chronique au lieudit petit terrain au quartier Nkolbisson ce mercredi matin. La mort d’un élève de Première, poignardé au cours d’une agression à l’entrée du lycée technique mardi dernier. 

Il s’appelait Bienvenu Messanga Mebara. Il avait 21 ans. Il était élève au collège Kiatabala toujours dans l’arrondissement de Yaoundé VII. La fin des épreuves sportives mardi dernier lui sera fatale d’après le récit de sa sœur aînée, Eleanor Messanga Ngono et des riverains. Hélé par un adolescent à quelques mètres du lycée technique de Nkolbisson où se déroulaient les épreuves sportives du probatoire, il sera provoqué en duel.
Ce dernier, « lui a demandé s’il se souvient de lui. Il s’est présenté comme étant le garçon a qui il avait infligé une correction il y a un an en rappelant les faits », relate Eleanor Messanga Ngono. Bienvenu Messanga Mebara avait, en effet, d’après les dires de son cadet sur place, tapé sur l’adolescent qui menaçait un gamin. En faisant la moue, il demandera à son interlocuteur « comment il pouvait se souvenir de cette histoire d’il y a un an ».  Après, tout est allé très vite. « Notre benjamin a demandé de laisser en lui disant qu’il s’agit de sorcellerie ». 
La victime d’il y a un an déclenchera une rixe avec le benjamin du défunt par deux fois. Le défunt séparera et tentera de poursuivre son chemin avec son cadet lorsqu’il est agressé à coups de poignard par un duo à moto, d’après les récits. « Celui qui le poignarde n’est pas celui avec qui il y a eu altercation », précise la sœur. Un premier coup de poignard dans le dos, puis un autre au même endroit, « le poignard est resté planté la seconde fois. Il l’a retiré. 

Il s’est retrouvé à saigner abondamment et s’est rendu dans trois centres de santé avant son arrivée au Centre des Urgences de Yaoundé », poursuit notre source. La victime sera prise en charge puis conduite au bloc opératoire. D’après des récits, on a placé un drain, localisé le vaisseau qui saignait mais il rendra l’âme à 22h mardi. La famille compte entamer des poursuites judiciaires.

Sources : 237online.com

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.