Etoudi Gedeon 19:54:00

La communion avec les siens a été si intense que la princesse Bandjoun, a fondu en larmes le samedi 2 avril dernier, pendant son concert, à la maison du parti de Bafoussam. Kareyce Fotso vient de briser un signe indien : celui qui semblait indiquer que les concerts organisés dans la capitale de la région de l’Ouest, ne pouvaient être autrement que des flops. 

Samedi 2 avril dernier, pour sa première véritable prestation à Bafoussam, la native de Bandjoun, a réussi à drainer du monde. Plus de 1000 personnes se sont en effet rendues à la maison du parti pour vivre son spectacle live. Seule l’artiste gospel nigériane, Agatha Moses avait pu faire mieux au début des années 2000. Anxieuse quelques jours avant ce spectacle, Kareyce Fotso a poussé un grand soupir de soulagement dès son entrée en scène. Et n’a pas manqué à le faire savoir de vive voix. 
« Je dois dire merci à Chinois Yangeu qui a insisté pour que je vienne à Bafoussam. J’avais envie de venir, mais j’avais peur parce qu’on m’a dit que les gens ne viennent pas aux concerts ici. Je suis très satisfaite aujourd’hui. J’ai rempli des salles à divers coins du Cameroun et du monde, je me suis dite pourquoi je ne le ferais pas chez moi. A partir d’aujourd’hui, je peux parler fort, parce que je sais que ma famille me soutient », a lancé l’artiste toute émue.
 Elle va transmettre cette émotion au public qui reprenait en chœur les chansons de son répertoire. Après s’être aperçue que la communion avec les siens était parfaite, Kareyce Fotso a fini par craquer. A peine a-t-elle commencé son titre « Poa’lag » qui littéralement signifie « enfants du village », que ses cordes vocales et celles de sa guitare acoustique vont brusquement se désaccorder. 

Les fredonnements du public ont été tels que l’artiste à commencer à pleurer. Grâce au réconfort de certains membres de son équipe, elle va retrouver des forces pour poursuivre son show. 
« On ne pleure pas seulement de tristesse, on pleure aussi de joie. Ce qui s’est passé, je ne sais pas si ça a une symbolique, c’était ponctuel. J’ai pleuré pendant que je chantais poa’lag, parce que c’est une chanson destinée à cette région. Et depuis que cette chanson est sortie, je n’ai jamais été là, chez les poa’lag. Voir les gens chanter et adhérer, c’était la joie », a-t-elle confessé. 
Après 2h30 min de spectacle, Kareyce Fotso a tenu le public en haleine de bout en bout. Conscient de ce que le public de Bafoussam a également droit aux spectacles de qualité, Chinois Yangeu, organisateur de ce spectacle à travers Cy Entertainment, promet d’y revenir désormais plus régulièrement. Le prochain rendez-vous pourrait en fin d’année 2016. Après Douala le 1er avril, Bafoussam le 2 avril, Kareyce Fotso, l’un porte étendard de la musique camerounaise, va se produire à Yaoundé 8 avril 2016. Elle promet de se préparer afin de proposer à son public de la capitale, un spectacle différent, mais toujours aussi riche et dense.Surtout qu'elle compte terminer en beauté sa mini-tournée camerounaise baptisée " Sur le chemin de Kareyce Fotso"

Sources : 237Online

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.