Etoudi Gedeon 10:24:00

Yves Michel Fotso va passer le reste de sa vie en prison. Le verdict a été prononcé lundi au Tribunal Criminel Spécial lors d’une audience d’environ une heure d’horloge, présidée par la magistrate Virginie Elise Eloudou, assistée des vice-présidentes Yvette Siéwé et Nadine Aleine Nzibi Nsoé.

La Nouvelle Expression (LNE) du 26 avril  mentionne que «la procédure dont le verdict vient d’être prononcé ce lundi est pendante depuis décembre 2014. Dans cette cause, Yves Michel Fotso est accusé de détournement de deniers publics des sommes respectives de 5 848 316 370 FCFA d’une part, et de 26 600 000 000 FCFA, d’autre part».

La première somme «représente les comptes de la défunte Cameroon Airlines S.A dans les livres de la Commercial Bank of Cameroon (CBC S.A) qui ont été débités, en date de valeur, en faveur de certaines banques, dites sociétés-écrans, notamment la Sté BETH Ltd, AVIPRO Finance. Selon le représentant du Ministère public (l’accusation), les transactions opérées par l’ex-ADG de la Camair ont été faites sans contrepartie pour la flotte camerounaise, la Camair», indique LNE.

Toujours selon les explications du journal, «la deuxième accusation porte sur le détournement au travers d’un contrat de location-vente (leasing) de deux avions : le B747-200 et le B747-300, avec la Société Rothwell. À la fin du processus, la Camair devait devenir la propriétaire des deux avions. L’accusation a soutenu lors des débats que curieusement, c’est plutôt  la société dite GIA international, qui en est devenue propriétaire, en place et lieu de la Camair à qui elle s’est mise à louer lesdits avions, à des taux d’ailleurs  surfacturés eu égard au standard international. 

Alors que les avions dont il s’agit étaient déjà devenus la propriété de la Camair qui par cet ensemble de manœuvres frauduleuses, aura été spoliée de tant de sommes payées au titre de loyers que de valeur du B747-300 emporté par GIA international à Jakarta en Indonésie, la Camair n’a pu retenir de vive force que le Boeing 747-200 qui, depuis 2003, est immobilisé à Douala ».

Pour le ministère public, tout ceci s’est passé sans contrepartie pour la Camair. «C’est ainsi que la somme de 26 600 000 000 FCFA a plutôt été retracée au crédit du compte de la Sté BETH Ltd, ouverte dans les livres de la CBC S.A.  Bref, au finish, YM Fotso a été inculpé pour détournement de deniers publics de la somme totale 32 448 316 370 FCFA au préjudice de la Camair, société dont l’État détient la majorité du capital», explique LNE.

Il s’agit du volet 2 du procès intenté contre l’homme d’affaires. Dans le premier volet, lié à l’acquisition d’un avion présidentiel, il avait été condamné à 25 ans de prison fermes. La nouvelle condamnation à la prison à vie est assortie de peines accessoires.

Sources : Cameroon-Info

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.