Etoudi Gedeon 08:36:00

Dans la journée du 22 avril dernier, l’armée nigériane a arrêté deux femmes âgées de 17 et 27 ans. Selon le journal AURORE édition du 27 avril 2016, elles venaient de Mamfé au Cameroun. Et c’est à Ekom au Nigéria qu’elles ont été interceptées. «Elles se rendaient au Nigéria pour livrer des munitions de Kalachnikov qui sont des armes de guerre», écrit le journal.

D’après les premières enquêtes menées par l’armée du Nigéria, elles avaient déjà pris rendez-vous avec de potentiels acheteurs. Et elles ont déclaré faire partie de l’armée camerounaise. La plus jeune dit être sergent. En regardant leurs téléphones, l’armée nigériane est tombée sur des photos d’elles en tenue militaire des forces de défense camerounaise. «Après vérification auprès des autorités militaires camerounaises, elles ne figurent pas parmi les effectifs des forces de défense», nous informe AURORE.

Dans les jours qui suivent, elles vont être remises au Cameroun, qui devra poursuivre les enquêtes. Cependant pour le journal il y a lieu de se poser un certain nombre de questions. Où ont-elles eues munitions ? Comment ont-elles fait pour les avoir ? À qui étaient-elles destinées compte tenu de la situation sécuritaire ? Qui sont-elles vraiment ? Pour l’instant ce sont des questions qui restent en suspens.

Sources : Cameroon-Info

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.