Etoudi Gedeon 12:05:00

Les employés de la Société Tic Le Bus réclament 14 mois d’arriérés de salaires En cette fin d’après-midi du mardi 19 avril 2016 au siège de la société de transport urbain Tic Le Bus, rien ne semblait présager que la réunion tenue ce jour allait se terminer en queue de poisson. 

En effet, il avait été convenu à l’issu de la dernière réunion tripartite de cette société tenue le 24 mars dernier entre le Directeur Général et les employés, qu’il leur sera payé au moins un mois de salaire, si ce n’est deux d’ici au 15 avril 2016.
Malheureusement, rendus à cette date, «Ils ne nous ont rien donné. Le Directeur nous a expliqué que c’était le weekend, et que la banque n’ouvrait pas (BICEC). De plus que la procédure de paiement par chèque s’avérait un peu plus compliquée qu’une procédure normale et qu’il valait mieux attendre un jour ouvrable pour régler cette question» explique le Délégué du personnel, M. Amougou.
Une explication qui, bien que tirée par les cheveux, réussira à faire garder patience aux employés jusqu’au jour j. Pourtant, rendu au mardi 19 avril jour du supposé paiement, le personnel est réuni et il leur est versé un demi-mois de salaire. Ce qui entraîne une consternation générale des employés révèle le quotidien Le Messager, en kiosque ce mercredi 20 avril 2016. C’est ainsi qu’au sortir de cette réunion incendiaire, le Délégué du personnel tient à signifier le mécontentement général des employés qui essaient tant bien que mal de contenir leur colère suite au paiement d’un demi-mois de salaire au lieu de deux.
«Nous lui avons demandé de quitter immédiatement les lieux, d’aller rejoindre le PCA et de s’entendre avec lui, pour trouver une solution à notre problème. Il ne pourra revenir que lorsqu’ils seront capables de nous payer nos 14 mois de salaire», a martelé le Délégué du personnel, dépité.
Ce sont donc les sieurs Anjomboué, Francis Essora, et Ndeh John, respectivement Directeur Général par intérim, Agent comptable et Directeur des Ressources Humaines, qui ont été mis à la porte par le personnel de la société Tic Le Bus, nous renseigne Le Messager. Une affaire qui reste à suivre.

Sources : Cameroon-Info

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.