Etoudi Gedeon 13:54:00

La femme retrouvée morte ce week-end à l’arrière d’une camionnette à Bordeaux pourrait avoir été asphyxiée par les gaz d’un chauffage d’appoint, révèle Sud Ouest. La victime se prostituait à l’arrière du véhicule qu’elle avait aménagé.

Le mystère entourant la mort d’une femme retrouvée dans une camionnette à Bordeaux pourrait être bientôt levé. Selon les premières constatations révélées lundi par Sud Ouest, la victime pourrait avoir été asphyxiée par les émanations toxiques d’un chauffage d’appoint. L’autopsie, pratiquée dans les prochaines heures, devrait confirmer ou infirmer cette thèse.

Le corps d’une prostituée
Le corps, en état de décomposition avancé, avait été trouvé samedi à l’intérieur d’une camionnette garée sur un parking à proximité de la gare Saint-Jean. Il s’agit de celui d’une prostituée camerounaise de 51 ans qui exerçait dans le véhicule qu’elle avait aménagé, explique le journal. Le chauffage d’appoint qu’elle utilisait, situé dans l’habitacle, aurait pu dégager du monoxyde de carbone. Le parquet de Bordeaux avait ordonné une autopsie pour déterminer les causes et la date du décès, qui remonterait, selon les premiers éléments, à plus de 15 jours.

Sources : CameroonOnline.org

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.