Etoudi Gedeon 05:56:00


Le rythme de 500 accouchements par trimestre préoccupe les responsables de l'Organisation mondiale de la santé (Oms). En cause de ce rythme de naissances qui s'élève à plus de 2000 par an, l'oisiveté des réfugiés qui manquent d'activités, favorisant la proximité quasi permanente entre les hommes et les femmes de jour comme de nuit. De plus, le 11 mars 2016, 55 000 personnes majoritairement des femmes et des enfants se sont ajoutés aux milliers d'autres réfugiés.

Pour tenter de juguler cette situation, de nombreux partenaires sont aux côtés du gouvernement camerounais. En premier, l'Organisation mondiale de la santé (Oms), les Médecins sans frontière (Msf) dont l'objectif consiste à permettre aux femmes enceintes de faire les consultations prénatales et d'accoucher dans de meilleures conditions.

Dans cette optique, le Msf a créé le 16 mars 2015 dans le camp de Minawao, un poste de santé dont les principaux services sont la santé de reproduction, les consultations générales et la nutrition.
Dieudonné Zra

Dieudonné Zra


Sources : Cameroonvoice Today!

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.