Etoudi Gedeon 12:53:00
Image d'illustration Droits reservés
Arthur est l´un de mes amis proche de facebook. Il m´envois sa demande en 2014 et je suis toute suite séduite par ses photos. Il semble calme, posé et très soigné. J´accepte son amitié juste pour découvrir celui qui se cache derrière ce beau visage. Deux jours plutard, il m´envoie un message de remerciement en in-box et me prie de le traiter comme un vrai ami. Lui aussi a été séduit par mes publications. Il adore toutes mes photos et ne manque jamais de me le rappeler.

Je cause très peu avec ceux que je ne connais pas personnellement sur la toile mais Arthur était différent. Il m´envoyait des poèmes et des mots de réconfort tous les jours. Il écrivait tellement bien que je tombais peu à peu amoureuse de lui. Alors un jour, il m´appela pour découvrir mon visage. J´avoue avoir renvoyé ses appels à plusieurs reprises car j´avais un petit ami très jaloux à l´époque. C´était une torture pour moi. Je voulais tellement le voir. Il fallait découvrir cette merveille qui ne cessait pas de m´envoyer des poèmes malgré le fait que je ne prenais pas ses appels.

Alors où j´étais toute seule dans ma chambre, je l´appelais. De mon ordinateur, je tremblais à l´idée de le voir. « Va-t-il me trouver aussi belle que sur mes photos ? Que vais-je lui dire ? Pourquoi n´ai je pas attendu qu´il m´appelle ?». Je me posais un tas de questions. Mais Arthur a remarqué que je stressais. Il m´a complimenté à la seconde où il a découvert mon visage. Je fus rassurée.
Je lui ai toute suite avoué que je l´aimais mais aussi que je sortais depuis 4 ans avec quelqu´un. Il n´a pas fait attention à cela et a insisté qu´on se rencontre. « Ton copain ne prend pas assez soin de toi. Si c´était le cas, tu n´en n´aimerais pas un autre » me dit-il.

Alors « Oui » j´ai rencontré Arthur. On s´est attiré au premier regard, mais nous n´avons pas fait l´amour ce jour là. Une fois rentrée à la maison, j´ai avoué à mon copain que j´aimais un autre et je ne pouvais plus vivre sans lui. Il a eu du mal à l´accepter mais nous nous sommes séparés. Juste après cela, Arthur et moi avons décidé de ses mettre ensemble. J´étais si heureuse. C´était le début d´une belle histoire d´amour. Notre premier baisé était magique. Mais je voulais plus. Arthur hésitait tellement à me faire l´amour. Il disait que c´est mieux d´attendre. Après 3 mois d´attente, je n´en pouvais plus. Je lui tendis un piège. Je l´invitais chez moi sans lui révéler la surprise. J´avais tout préparé. Dîner romantique, fleurs, champagne, couleurs. Je voulais le séduire.

Une fois chez moi, je l´invita à entrer, il n´hésita pas et se prêta au jeu. J´étais vêtu d´une mini robe qui laissait transparaître tout mon corps. Il ne puit supporter et se jeta sur moi. On fit l´amour ce jour là. C´était si beau. Je savourai le rêve sans trop observer son corps. Juste après l´acte, je vis quelque chose d´étrange. Je regarda encore avec plus d´attention et j´aperçu un autre organe très semblable au mien. C´était le clitoris. Arthur vit que j´étais très mal à l´aise et m´avoua qu´il est né femme, mais se sent homme. Il est transsexuel. Je ne puis supporter cela et le mis à la porte. Depuis ce jour il m´appelle et rédige des poèmes comme d´habitude mais je ne réagis pas. J´aime Arthur. Je ne cesse de penser à ce moment d´intimité et je souhaite vivement le revoir. Mon cœur le veut, mais mon esprit ne le veut pas.

La  Rédaction

Sources : camersenat.info

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.