Etoudi Gedeon 13:12:00
 www.facebook.om

Armand Okol et LTM TV c’est fini. Le journaliste a mis mercredi 2 mars 2016 un terme à 5 ans de collaboration avec cette télévision qui émet de Douala. Dans le message-annonce qu’il publie sur son profil facebook, le désormais ex directeur de l’information explique qu’il s’en va pour « des raisons professionnelles ». Notre confrère rend son tablier parce que, dit-il l’on a foulé aux pieds sa « liberté de ton » et son « objectivité ». 

Ce qu’il ne veut « point accepter ». Selon les informations de Cameroon-Info.Net, Armand Okol a été repris par la promotrice de LTM TV, Dinaly Marthe Ngo Mouaha, après qu’il ait reçu le 25 février dans son émission « Face à Okol » Prosper Nkou Mvondo.

Elle lui reprochait le fait d’avoir donné la parole à Prosper Nkou Mvondo, le leader du parti d’opposition Univers qui s’oppose à une candidature du président Paul Biya à l’élection présidentielle prévue en 2018. « Elle lui a demandé de faire des choses contraires à la déontologie », ajoute notre source qui précise que la patronne de LTM TV craignait de se mettre à dos « ses amis du pouvoir ». Néanmoins, Armand Okol se montre reconnaissant envers la télévision qui a révélé le présentateur de l’émission de débats « Tous Azimuts » au public camerounais.
« (…) avec honnêteté intellectuelle je voudrais de tout cœur rendre hommage à ma hiérarchie pour cette immense opportunité qui m'a été offerte d'exercer et n'ayons pas d'hésitation à l'avouer, de me faire connaître sur la place nationale et internationale, même si le fait de n'avoir pas effectué une seule fois une mission au pays et moins encore à l'extérieur a été une grande frustration. Soit! », énonce-t-il non sans rendre hommage à Dinaly Marthe Ngo Mouaha dont il assure qu’elle lui a « aveuglément fait confiance » lors de son recrutement. 
Robert Ndonkou

Lire ci-dessous la lettre dans laquelle Armand Okol donne les raisons de sa démission:

VOICI POURQUOI JE DÉMISSIONNE DE LTM TÉLÉVISION
Bonjour chers tous. Il est des situations dans la vie qu'on redoute, des annonces qu'on peine à rendre publiques, des faits qu'on vit à l'instant et qu'on aurait voulu transformer en rêve ou en cauchemar; mais qui hélas sont des vérités implacables dont on ne peut se défaire.

Eh oui ce que je redoutais s'est produit. La nouvelle je le devine bien ne plaira pas à plusieurs pourtant il a bien fallu que je la prenne par honnêteté intellectuelle, par conviction et par respect pour le plus beau métier du monde : LE JOURNALISME, MA PASSION.

Sachez le donc, hier j'ai pris la lourde décision de déposer mon bilan d'avec l'entreprise qui m'a employé ces 05 dernières années et demi, j'ai démissionné de mes fonctions et de ma collaboration à LTM télévision. Inutile d'épiloguer et ou de polémiquer sur les raisons. En lisant entre les lignes il est loisible de comprendre entre les lignes de ce que j'ai énoncé plus haut que, du fait de mes convictions professionnelles, j'ai décidé de ne point accepter que l'on foule aux pieds 《ma liberté de ton》, 《 mon objectivité 》, vous comprendrez l'emploi des guillemets car je conviens avec plusieurs qu'il s'agit là des concepts essentiellement subjectifs.

Mais s'il est un domaine que j'ai toujours considéré comme étant inviolable c'est le "TON" qui m'a presque toujours caractérisé et que je ne pourrais changer suite à une injonction. Toute tentative à me bâillonner sous quelque forme que ce soit est donc impossible à prospérer avec votre humble serviteur même si je reconnais que seuls les imbéciles ne changent pas. Mais tant que je pourrais résister, je ne me ferais pas prier. Bref j'insiste sur la question pour que cesse de prospérer ce faux débat que j'écoute ce matin et dont il serait indécent pour moi d'évoquer ici ; pour dire qu'en un mot comme en mille, mon départ volontaire de LTM télévision est essentiellement du des raisons professionnelles non pas pour des supposées raisons personnelles avec mes anciens employeurs. Même si je doive le noter pour le regretter, la tournure et le malencontreux virage que semblent prendre les événements ces dernières 24 heures. Mais j'ai bon espoir que la sérénité va très rapidement reprendre le dessus. C'est plus qu'un souhait mais un vœu.

Je n'ai pas la prétention d'avoir réussi un quelconque exploit à LTM télévision, je ne suis pas plus talentueux que quiconque (je ne serais pas réparti pour des études professionnalisantes à l'ESSTIC l'an dernier preuve que je me remet encore en cause), je n'ai rien fait d'extraordinaire qui ne se fasse ici ou ailleurs. Tout ce que j'ai fait depuis mi 2010 à hier à LTM télévision ça a été de travailler avec abnégation, rigueur, acharnement, passion, volonté, dévouement et sacrifices. Et avec honnêteté intellectuelle je voudrais de tout cœur rendre hommage à ma hiérarchie pour cette immense opportunité qui m'a été offerte d'exercer et n'ayons pas d'hésitation à l'avouer, de me faire connaître sur la place nationale et internationale, même si le fait de n'avoir pas effectué une seule fois une mission au pays et moins encore à l'extérieur a été une grande frustration. Soit! L'heure est à présent venu pour moi de rendre un vibrant hommage à tous ceux grâce à qui cette exaltante expérience-aventure a été rendue possible.

- À tout seigneur tout honneur à Mme MOUAHA Marthe Dinaly mon employeur qui lors de mon recrutement m'a pratiquement fait aveuglément confiance alors que je n'étais pas encore autant connu et à Mr le P-DG (il se reconnaîtra)

- À tous mes collègues et collaborateurs et très particulièrement avec ceux ayant mieux que d'autres été des équipes de production des émissions que je présentais : Jean Martin KENFACK, Jean YOMBO, Joseph SAHA.

- Tous ceux et celles qui nous ont fait l'honneur et l'amitié d'être invités à nos émissions, particulièrement ceux des émissions TOUS AZIMUTS, FACE À OKOL et ceux des tranches spéciales que j'ai eu l'insigne honneur de présenter.

- Comment ne pas vous remercier vous mes très très chers(es) amis(es) téléspectateurs et téléspectatrices, vous qui m'êtes si précieux et qui m'avez en vérité propulsé au firmament de l'audience très modestement. J'avoue que j'ai toujours été admiratif et ému de vos contributions, remarques, critiques, suggestions et encouragements bien évidemment. Contribuer à concurrence de 300 à 500 SMS à chaque émission de TOUS AZIMUTS malgré la visibilité réduite de LTM télévision j'avoue que je ne pouvais espérer meilleur cadeau d"encouragement.

- Merci aussi aux structures hôtelières qui m'ont reçu avec en prime le patron et le personnel de l'hôtel RHODE situé au stade CICAM,

- Merci au restaurant cabaret jazz club de bonapriso et à leurs promoteurs pour tout

- Merci aux confrères de Douala pour leur disponibilité et leur collaboration malgré parfois les situations de concurrence, particulièrement à Dipita Tongo et Fenelon Sen.

- Dans l'impossibilité de remercier individuellement tous ceux et celles qui sans les connaître ont regardé mes productions et porté dans leurs cœurs, je voudrais qu'ils reçoivent ici mes sincères remerciements.

Vous vous doutez bien que ce n'est pas de gaieté de cœur que je quitte le bateau car on dit souvent que "partir c'est mourir un peu". Oui je me meurs car j'ai tellement cru à se projet, je me suis tellement donné et dépensé ( même par plaisir l'on ne peut accepter d'emprunter cette tueuse qu'est l'axe lourd Ydé -Dla et Dla -Ydé chaque semaine et plusieurs fois deux aller-retour sans assurance aucune ). Mais sans doute l'heure était venu pour moi selon un plan inconnu de Dieu de faire mes valises pour jusqu'ici une destination elle aussi inconnue.

Mais en toute sincérité et toute humilité je vous prie vous annonceurs, téléspectateurs et autres de continuer à soutenir cette chaîne de télévision, sa promotrice qui est à encourager et sa dynamique équipe qui donne le meilleure d'elle - même. Certes beaucoup reste à faire dans cette entreprise mais à mon humble avis le chemin parcouru mérite congratulations.

Aucun doute la nostalgie m'anime déjà, moi qui souhaitais tant avoir un samedi de libre j'appréhende déjà l'oisiveté qui m'attend ce samedi. Eh oui, c'est aussi ça avoir des convictions et savoir opérer des choix à un moment-tournant de sa vie.

À nous revoir chères toutes et chers tous.

Sources : Cameroon-Info

Sur le même Thème...
[youtube src="iZV-l6JD0fo"][/youtube]

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.