Etoudi Gedeon 15:15:00

Jacques Aloa Essogo l’adjudant-chef de gendarmerie a accepté d’aider un prisonnier invalide à s’évader de prison pour une somme de 300 000 FCFA. Le manège découvert l’a conduit tout droit à la prison de New-Bell où il séjourne actuellement.

Le journal L’Epervier dans son édition du 23 mars 2016 en kiosque relate que «L’adjudant-chef de gendarmerie Jacques Aloa Essogo a reçu dans la nuit du 17 au 18 mars 2016 un certain Tego Talom en provenance du tribunal militaire de Douala, accusé de vol à main armée, spécialisée dans le vol des véhicules gros cylindrés». 

l'on apprend que l’individu est en fait «un repris de justice». L’infirmité qu’il traîne aujourd’hui est due à des balles qu’il a reçues lors des différentes altercations avec les forces de l’ordre. «De retour au parquet du Tribunal militaire, l’infortuné, à une heure tardive de la nuit, a proposé une somme de 300 000 FCFA au gendarme qui assurait la garde», écrit le journal.

L’adjudant-chef de gendarmerie s’est laissé séduire par le pot de vin. L'on apprend qu’au-delà de brader sa carrière, il est allé lui-même chercher un taxi tenant compte de l’infirmité du prisonnier. Il va par la suite demander à ce dernier de laisser ses béquilles et va appeler le commandant pour l’informer sur une prétendue évasion du détenu. La patrouille lancée à la poursuite de celui-ci va le retrouver au petit matin dans un snack-bar au quartier Cité-Sic à Douala.

Sources : Cameroon-Info

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.