Etoudi Gedeon 15:28:00

Cette année, la Société anonyme des Brasseries de Cameroun fête ses 68 ans. L’occasion lui est offerte d’épouser l’ère du temps en s’ouvrant au monde avec un nouveau site web. Un site web plus dynamique, accessible et attrayant.

Son contenu riche d’information sur la société renseigne sur la volonté de la SABC de ne plus rien cacher sur ses activités. Il est désormais possible de tout savoir sur les Brasseries du Cameroun en un clic. www.lesbrasseriesducameroun.com lancée le 9 février 2016, soit quelques jours après le 68ème anniversaire de la SABC est accessible à partir de n’importe quel terminal. L’utilisateur peut ainsi s’y connecter aisément à partir de son ordinateur portable, mais aussi sur sa tablette, son smartphone ou autre téléphone pouvant bénéficier d’une fonctionnalité d’Internet.

Le site s’adapte ainsi aisément au format de chaque écran. Plus prégnante et conviviale, la page d’accueil présente de nouvelles rubriques aussi intéressantes les unes que les autres. Plus besoin d’être dans les secrets de cette entreprise pour savoir que cette entreprise créée à Douala le 3 février 1948 est le 2e contribuable de l’Etat après le secteur pétrolier et le leader de l’industrie brassicole au Cameroun.

On peut tout aussi avoir accès aux différents rapports d’activités de l’entreprise et même les télécharger à partir de ce site web. On y apprend ainsi qu’en 2014, la SABC a vendu 6 666 622 hectolitres de bières, soit une hausse de 6,5 % par rapport à 2013 contre 2 191 243 hectolitres de boissons gazeuses, en hausse de 3,6% par rapport à 2013 entre autres. Plus de transparence sur la toile

La SABC semble s’être engagée dans la voie de la transparence dans l’exercice de ses activités au Cameroun à travers les informations contenues sur www.lesbrasseriesducameroun.com. Le chiffre d’affaire réalisé par cette société brassicole ainsi que ses bénéfices y sont mis à la portée de tout visiteur à travers l’onglet relatif aux informations financières. On y apprend que le sur le plan commercial, l'année 2014 a été marquée par une reprise de la croissance du marché global des boissons et une forte agressivité de la concurrence. Le marché des bières et alcool-mix a progressé davantage que celui des boissons gazeuses.
« Dans ce contexte, le chiffre d’affaires HT des Brasseries du Cameroun, après toutes déductions, s’élève à 351,7 milliards de francs CFA, en hausse de +6,9%. Le résultat d'exploitation avant amortissements s'établit à 60,1 milliards de francs CFA et représente 17,1% du chiffre d'affaires HT. Après amortissements, provisions et déduction d'un impôt de 13,7 milliards de FCFA, le résultat net se traduit par un bénéfice de 24,7 milliards de francs CFA », lit-on sur le site de la SABC où il est possible de télécharger les résultats financiers des autres années. Une Responsabilité sociale en vitrine
Le nouveau site de la SABC renseigne aussi sur le processus de fabrication de la bière et présente avec des images à l’appui les différentes céréales exploitées pour la cause. Le guide de fabrication peut y être téléchargé pour de plus amples informations. On y remarque aussi que La Société Anonyme des Brasseries du Cameroun exprime sa responsabilité sociale envers tout le public de l’entreprise et dans de nombreux domaines : Sport, Education, Art & Culture, Environnement et Santé. Laquelle se résume à « Procurer du bonheur - Faire vivre un espoir - Restaurer un sourire - S'intéresser aux autres. » « Les Brasseries du Cameroun » » conseille entre autres sur ce site à leurs clients de « Boire responsable ».

L’abus d’alcool étant dangereux pour la santé. On y apprend que 1138 vies auraient pu être sauvées entre 2006 et 2010 au Cameroun (soit une moyenne de 227 par an), si tous les conducteurs avaient respecté la limite légale d'alcoolémie au volant, qui doit être inférieure à 0,5 gramme d'alcool par litre de sang selon la législation camerounaise. Le site est tout aussi achalandé d’images et d’autres informations croustillantes qui invitent à y faire simplement un tour. 

Sources : Le flux rss de camer.be

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.