Etoudi Gedeon 08:34:00

Ils ont saisi le chef de l’Etat pour demander le déblocage de la dotation prévue à cet effet. Hôtel des députés ce 23 mars 2016. Il est 12h. Impossible de se trouver une place au niveau du hall. Ici, les sièges sont tous occupés par certains parlementaires en conversation avec leurs proches ou entre collègues. Vers 12h20m, une coupure de l’énergie électrique intervient. 

Eclat de colère d’un député qui s’apprêtait à prendre l’ascenseur pour se rendre dans sa chambre au quatrième étage. Informé par un employé de l’hôtel qu’il doit prendre l’escalier, il répond à son interlocuteur : « Depuis que nous sommes arrivés ici nous avons tous les problèmes. Là bas à l’Assemblée nationale rien ne va, même ici à l’hôtel rien ne marche. On coupe le courant et vous n’arrivez pas à mettre à notre disposition un groupe électrogène ».

Ce député Rdpc tient entre ses mains une correspondance datée du 18 mars 2016. Cette correspondance destinée à Cavaye Yeguié Djibril, le président de l’Assemblée nationale, avec amplification faite au président de la République, a pour objet : « Entretien véhicules ».
Depuis le début de la session en cours, c’est à travers ladite correspondance que les députés de la nation, toutes chapelles politiques confondues, ont voulu manifester leur mécontentement. Ils n’ont pas eu besoin de démontrer leur appartenance politique pour faire entendre leur voix. Dans cette correspondance signée jusqu’hier par 103 députés sur 180, ont peut lire :

« Très honorable président, nous, députés signataires de la présente correspondance, venons respectueusement auprès de votre bienveillance solliciter une dotation financière pour l’entretien de nos véhicules. En effet, la dotation de 10.000.000 F.Cfa que nous avons reçue en 2014 ne pouvait nous permette que d’acheter des véhicules d’occasion de huit ans d’âge pour les plus nantis, voire 10 à 15 ans d’âge pour d’autres. Aujourd’hui, ces véhicules ne sont plus en état de servir les députés dans leurs multiples missions D’où la nécessité pour nous de vous adresser cette sollicitude afin que vous puissiez débloquer la dotation d’entretien véhicule à la moitié de la dotation initiale de 2014. »

Où sont passés les 600 millions F.Cfa
Selon un député rencontré hier, la correspondance adressée au président de l’Assemblée nationale se justifie par le déblocage ce mois de mars d’une somme de 600 millions F.Cfa pour la dotation des véhicules. Mais, au lieu que cet argent soit reparti pour les 180 députés, seuls 23, qui sont membres du bureau, en ont bénéficié, à en croire notre source. Elle poursuit :

« Notre chambre compte deux assemblées, une pour 23 députés et une autre pour les 157 autres. Nous n’arrivons pas à contrôler l’action gouvernementale parce que nous n’avons pas de véhicules. L’Assemblée nationale a un budget de 18 milliards par an, seuls 23 personnes ont la possibilité de bénéficier des dotations véhicules, cela est une injustice. »

Un autre député ajoute : « En février dernier, un collègue originaire de l’Extrême-Nord a été victime d’un accident de la circulation alors qu’il se trouvait sur une moto dans le cadre de l’exercice de ses fonctions ; cela est regrettable. Depuis que la session a commencé, vous allez constatez que l’hémicycle est vide parce que nous ne sommes pas contents. ».

Sources : Le flux rss de camer.be

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.