Etoudi Gedeon 12:52:00

Fabrice Ondoa : 8/10 Il est incontestablement l’homme du match côté camerounais. Le gardien des Lions a su faire parler son talent comme c’était le cas lors des éliminatoires de la CAN 2015. Solide, concentré et très engagé, Fabrice Ondoa a été impeccable chaque fois que le danger s’est présenté. Grâce à ses parades impeccables sur les coup-francs de Sifiso Hlanti (58e, 78e), il a permis au Cameroun de souffler.

Aurélien Chedjou : 6.5/10
Concentré et très impliqué dans le jeu défensif des Lions, il a été un maillon important de la charnière camerounaise. Auteur de bonnes interventions dans les duels aériens notamment, le joueur de Galatasaray a aussi péché par moment avec des tacles inutiles. Son agressivité a cependant été efficace lors de certains contres sud-africains.

Adolph Teikeu : 5/10
Face à des Sud-africains teigneux, il a raté beaucoup de chose dans ce match, perdant bon nombre de duels intéressants. La soirée n’a pas été tranquille pour lui. Souvent couvert par Chedjou, il a réussi à se rattraper avec de bons dégagements.

Allan Nyom : 7/10
Comme lors du précédent match, il a été solide dans le couloir droit. Avec beaucoup de ballons récupérés et une grosse activité offensive, le sociétaire de Watford a fait un autre bon match.

Henri Bédimo : 7/10
Son implication dans le jeu défensif des Lions a porté des fruits. En plus d’avoir été efficace dans les duels, le Lyonnais a aussi sauvé son camp en contrant une frappe dangereuse devant son gardien, Ondoa (90e). Le latéral gauche camerounais s’est aussi montré offensif dans les contres, effectuant notamment quelques bons centres.

Sébastien Siani : 6/10
Il est loin de la performance produite lors du précédent match. Diminué physiquement, Sébastien Siani a difficilement fait tourner la balle. Il a été difficile de le voir reprendre le poil de la bête, même s’il s’est montré intéressant dans les duels défensifs, créant plusieurs fautes dans l’entrejeu.

Marvin Matip : 6.5/10
Pour un défenseur central reconverti en milieu défensif depuis quatre jours, Marvin Matip a montré du bon. Solide dans les duels, il a apporté un soutien important à ses coéquipiers de la ligne arrière. Il l’a moins été sur lors phases offensives.

Salli Edgar : 6/10
Il s’est créé une belle occasion avant le premier quart d’heure, mais son tir puissant manquait le cadre (12e). Ensuite, ses aptitudes défensives prenaient le dessus sur ses qualités offensives. Presqu’inexistant dans l’organisation du jeu, il s’est cependant montré utile dans les duels, envoyant des attaquants sud-africains plusieurs fois au sol. Il est remplacé dans les derniers instants de la partie par Franck Kom (non noté).

Dani Ndy : 5/10
La victoire des Lions aurait pu passer par lui. Mais Dani Ndy a souvent tiré quand il fallait faire la juste passe, et donner la balle quand il fallait frapper. Après un tir imprécis en première période (23e), il manque un bon face-à-face avec Itumeleng Khune après l’heure de jeu (61e). Il cède sa place à Abouna Ndzana (non noté) à la 83e.

Anatole Abang : 5.5/10
S’il avait été aligné en défense, Anatole Abang aurait fait un match intéressant. Or c’est plus en attaque qu’on l’attendait. Et sur ce point, la jeune pépite n’a pas su répondre présent. Plus proche de sa propre défense que de la défense adverse, il a beaucoup aidé Allan Nyom dans le couloir droit, repoussant plusieurs assauts sud-africains. Il a rarement créé le danger devant.

Vincent Aboubakar : 7/10
Malgré le manque de précision et d’efficacité dans le dernier geste, c’est lui qui s’est créé les meilleures occasions camerounaises. Passeur intelligent, et preneur de risque, il a aussi su défendre ses coéquipiers devant l’arbitre.

Jacques Zoua : 6,5/10
Entré en jeu à la 58e, il est au départ d’une occasion qui aurait pu terminer au fond des filets si Vincent Aboubakar avait transformé sa passe. En difficulté face à un défenseur, le joueur du Gazélec Ajaccio a réussi à placer la balle sur la poitrine de son capitaine qui manquait ensuite le cadre, depuis la surface de réparation. Auteur d’une bonne activité sur le terrain, il a eu moins de réussite dans les centres.

Par Arthur Wandji

Sources : Camfoot.com

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.