Etoudi Gedeon 12:55:00

Trois fonctionnaires du corps de la police sont empêtrés dans les rouages de la machine judiciaire depuis quelques mois. L’inspecteur de police Lucien Amougou Ze, dame Agrippine Inès Aboutou Amvembe, épouse de sieur Amougou Ze, gardien de la paix principal et le nommé Victor Emmanuel Nguene, gardien de la paix, devront bientôt répondre des faits de détournement de deniers publics devant la justice.

Ce sera au Tribunal criminel spécial (Tcs) pour le premier accusé, Lucien Amougou Ze. La première audience de cette affaire s’est d’ailleurs tenue le 27 janvier dernier, en l’absence du prévenu. Et pour les deux autres, ce sera le tribunal de grande instance du Mfoundi.

A lui seul, Lucien Amougou Ze est accusé de s’être frauduleusement fait payer cinq salaires depuis 2006 : deux d’inspecteur de police, deux autres d’officier et un de commissaire. L’ensemble présumant du détournement de plus de 58 millions F. Son épouse, elle, est suspectée d’avoir également perçu un salaire d’inspecteur principal de police, coûtant près de 10 millions F à l’Etat. Victor E. Nguene est accusé d’avoir reçu simultanément le traitement salarial d’un inspecteur principal et d’un officier de police.

D’autres suspicions pèsent sur ce trio : falsification des actes d’avancement, détachements fictifs vers d’autres administrations.  Leurs pratiques ont été découvertes lors d’une opération d’identification de tous les personnels de la police émargeant au budget de l’Etat et ordonnée par le délégué général de la Sûreté nationale, Martin Mbarga Nguelle.

© Cameroon Tribune : Yvette MBASSI-BIKELE

Sur le même Thème...
[youtube src="HnTAz1voCKk"][/youtube]

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.