Etoudi Gedeon 10:08:00

Comme programmé depuis vendredi dernier, le nouvel entraîneur sélectionneur de l’équipe nationale de football senior, était en fin de matinée de ce dimanche 21 février 2016 au quartier Ndogsimbi à Douala, en visite chez les parents d’Albert Ebossé, footballeur camerounais tué au mois d’août 2014 en Algérie après un match de football. Avant sa disparition tragique, Ebossé était entraîné par Hugo Broos sous les couleurs de la Jeunesse Sportive de Kabylie .

A la faveur de son recrutement au Cameroun comme entraineur des Lions Indomptables de football, Hugo Broos en a profité pour aller s’incliner devant la tombe de son ex attaquant. Bien avant de se rendre au cimetière du quartier Ndogsimbi, le technicien Belge qu’accompagnaient presque tous ses collaborateurs au sein du staff des Lions, a été reçu au domicile des parents du défunt joueur.

Durant près de 30 minutes, André Bondjogo, le géniteur d’Ebossé, est revenu avec le successeur de Voleker Finke, sur les circonstances «de l’assassinat» de son fils. Il a surtout dénoncé les multiples promesses des autorités du football algérien qui n’ont jamais été tenues. En plus, le parent éploré fait savoir qu’il n’a reçu ni indemnité d’assurance, ni les salaires que les responsables de la JSK s’étaient publiquement engagés à verser aux ayants droits entre Aout 2014 et juillet 2015. Face à ces histoires tristes, Hugo Broos s’est montré compatissant à la douleur de la famille Bodjongo… Sans plus !
Ci-dessous, une Vidéo Cameroon-Info.Net sur le bref séjour du coach Hugo Broos à Ndogsimbi:



Sources : Cameroon-Info.Net HeadLines

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.