Etoudi Gedeon 10:08:00

Depuis la publication sur la toile de la version numérique de «Revenge Porn», le livre dans lequel Nathalie Koah dévoile tout de sa relation intime qu’elle a eu entre 2006 et 2013 avec Samuel Eto’o Fils, les admirateurs zélés du célèbre footballeur et de son ex-maîtresse, s’affrontent dans les réseaux sociaux à coups d’injures bien senties. En plus de rivaliser en insultes, les pro-Eto’o et pro-Koah trouvent des manières violentes pour tenter de refaire l’éducation de la star du camp d’en face.

Dans le but de dépassionner les débats provoqués par la publication sur la toile de «Revenge Porn», l’auteur du livre et son ex compagnon ont chacun fait une sortie médiatique pour tenter de recadrer leurs fans.
«Bonjour mes ami(e)s , j'espère que vous allez bien , moi très bien Dieu merci. Vos messages de soutien me portent très haut et me donnent la force de continuer. MERCI. Cependant, je tiens à recadrer légèrement si vous me le permettez les différents groupes de soutien et leurs adhérents : Je vous en prie non je vous supplie n'appliquez pas les mêmes méthodes que ceux/celles qui m’attaquent. Ne versez pas dans l’injure, la calomnie, les menaces, le détournement, le chantage... Je me désengage formellement de ce type d’action. Si le dialogue à coup d'arguments n'est pas possible optez pour l’effacement, le silence et l’indifférence. Me soutenir ce n'est pas attaquer, me soutenir ce n'est pas extrapoler, me soutenir ce n'est pas se substituer à mon/notre combat pour régler des problèmes personnels autre que la cause que nous défendons tous : respect de la dignité et de la condition féminine. Des photos avec des personnes qui me soutiennent j'en prend tous les jours et ce sans arrière-pensée... Je le répète je me désengage de tout autre forme d'exploitation et d’utilisation. Vous m'êtes d'un soutien INCROYABLE, ce serait dommage de tout gâcher en versant dans le lynchage à notre tour. Je vous aime très fort » a écrit Nathalie Koah, hier samedi 20 février 2016.
Comme s’ils s’étaient passés le mot, peu de temps après, Samuel Eto’o a aussi fait une publication allant dans le même sens.
«Chers frères et sœurs, je constate avec tristesse et amertume, que depuis quelque temps des batailles verbales assez violentes se livrent sur les réseaux sociaux, et particulièrement sur mes pages. Cela ne nous honore pas! Mes réseaux sociaux ne sauraient être un terrain fertile aux agressions verbales et au manque de respect. Même lorsque des divergences d'opinions existent, et il est clair qu'on ne peut jamais faire l'unanimité, il reste possible d'avoir des discussions franches et honnêtes sans pour autant user d'un langage prohibé. Je vous exhorte donc à préserver le respect mutuel, quel que soit votre opinion; car on ne devrait pas pouvoir s'octroyer le droit de heurter son prochain au nom de la liberté d'expression. Soyons libres... dans le respect! Je vous remercie sincèrement pour votre compréhension et votre bienveillance. Je vous souhaite un excellent week-end, dans la paix».
L’avenir nous dira si ces appels à la non-violence verbale et au calme et à la tolérance ne sont pas tombés dans les oreilles de sourds.

Sources : Cameroon-Info.Net HeadLines

Sur le même Thème...
[youtube src="o5gK1vHbG2Y"][/youtube]

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.