Etoudi Gedeon 09:57:00

Le commissaire du poste de police du plateau des 15ans a eu du mal à trancher sur la plainte de la prostituée et à plutôt tenté de ramener l’homme à la raison. Un homme âgé d’une cinquantaine d’années a servi de racoleur à son fils de 16ans dans la discothèque Diam’s au plateau de 15ans. Cet établissement est connu pour abriter de nombreuses filles originaires de la RCA qui pratiquent le plus vieux métier au monde. Elles ont généralement fui le conflit armé qui a déchiré leur pays.

Suzanne, une prostituée d’une vingtaine d’années a été approchée par un homme qui lui a proposé de passer un moment avec son fils mineur. L’homme a expliqué vouloir lui-même contrôler la sexualité de son fils et a proposé à la prostituée d’aller avec eux. La centrafricaine qui a accepté la proposition au début s’est vite rétractée quand l’homme lui a fait part de son intention de maintenir aussi les rapports sexuels avec elle.

La prostituée a alerté une patrouille de police auprès de laquelle, elle a demandé protection face aux menaces de l’homme. Conduit au poste de police, l’homme a jugé déplacé l’intervention de la police dans une affaire aussi banale que celle du sexe alors que les bandits dérangent la quiétude des riverains.

Les policiers ont tenté en vain de faire comprendre à l’homme que ses agissements n’étaient pas digne d’un père de famille et qu’il revenait à son fils de découvrir tout seul la sexualité. Le chef de poste lui a aussi rappelé qu’entraîner son fils dans la vie des prostituées était un dérapage flagrant qu’un père ne pouvait tolérer. «  C’est mon fils, et personne d’entre vous ne peut me dire comment l’éduquer » a manifesté l’homme d’un ton ferme.

Sources : Lolaka ya congo

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.