Etoudi Gedeon 18:32:00

Jusqu’à ce mercredi (6 janvier 2016) matin, les téléspectateurs de la télévision publique n’arrivaient pas à capter  leur antenne sur le réseau câblé. Leur calvaire durait ainsi depuis la veille autour de 17 heures et demie, moment où les signaux Radio et TV ont disparu.

Si le Poste national est de nouveau audible, une image fixe apparaissait toujours sur les écrans en milieu de matinée.  Le quotidien La Nouvelle Expression, parution de ce jour, croit connaître l’origine de ces perturbations.  
«Pour le cas d’hier, les informations de La Nouvelle Expression ont révélé que le signal de la chaine d’Etat a été coupé par son fournisseur, Eutelsat, pour facture impayée», lit-on dans un article signé du rédacteur en chef David Nouwou.
Selon lui, le Directeur Général de la CRTV, Amadou Vamoulké, confirme cette information mais «explique, sereinement, que toutes «les dispositions» à son niveau avaient été prises pour régler sa dette. Et qu’il a même mis à contribution le Ministre des Finances pour l’accélération du règlement de cette facture».  Toujours dans les colonnes de La Nouvelle Expression, Vamoulké se dit surpris que le partenaire de la CRTV ait décidé de tout couper. 
Il condamne son attitude. «Nous croyions qu’on s’était bien compris quand à notre grande surprise, notre partenaire nous fait ce coup. A l’occasion d’une cérémonie à l’échelle nationale, surtout qui implique le Président de la République. Nous nous demandons si c’est comme cela que notre partenaire croit qu’on peut poursuivre cette collaboration», menace-t-il.
La CRTV fait face à une seconde interruption de ses programmes en l’espace de 5 jours. Le 31 décembre 2015, le signal avait disparu alors que le président de la République Paul Biya prononçait son discours de fin d’année.
Robert Ndonkou

Sources : Cameroon-Info.Net HeadLines

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.