Etoudi Gedeon 09:16:00

Réputé difficile, ce premier mois de l’année donne le tournis à plus d’un. Au lendemain des fêtes de fin d’année, beaucoup de personnes se retrouvent souvent démunies financièrement en janvier. Un mois réputé difficile pour ceux qui ont dépensé sans penser au lendemain. Après avoir déboursé d’énormes sommes d’argent en décembre, bonjour la galère. 

Si habituellement, on dépense sans compter au mois de décembre entre cadeaux, nourriture, boissons et autres achats, il faut pouvoir gérer le mois de janvier. Jean-Pierre Ngaleu, responsable dans un service financier d’une société de la place en sait quelque chose. Habitué à manipuler de l’argent, il raconte qu’il n’arrive jamais à se retenir pendant les fêtes de fin d’année.
« Je dépense souvent pour des futilités, en dehors de mes enfants, j’offre des cadeaux à beaucoup de membres de  ma famille. Et en janvier, difficile de joindre les deux bouts », explique-t-il. Selon lui, c’est la seule période où il se permet des folies et le seul mois de janvier où il est toujours coincé financièrement. « Heureusement que mon épouse est plus prévenante que moi, c’est avec son salaire qu’on arrive souvent à s’en sortir », confie-t-il. C’est le même cas chez Daniel I., fonctionnaire au ministère de l’Eau et de l’Energie.
Il indique qu’en général, les hommes dépensent souvent beaucoup plus que les femmes durant cette période. D’après lui, certains se retrouvent sans un sou en poche, obligés de se ridiculiser en marchant à pied pour aller travailler. « Pour que ça ne m’arrive pas, je m’arrange toujours à bénéficier de ma tontine au mois de janvier », explique Daniel I. Son collègue, Sylvain D., est du même avis, il reconnaît tout de même que de plus en plus, plusieurs personnes se prémunissent d’une manière ou d’une d’autre pour ne pas tomber dans le piège.

Il y a de nombreuses astuces, si ce n’est pas une tontine, on met de côté un peu d’argent pour mieux gérer les jours de vaches maigres. Il indique qu’entre lui et son épouse, un accord a été établi. C’est son salaire du mois de décembre un peu plus consistant qui leur permet de fêter durant cette période. « Nous sommes le 6 janvier et ma femme n’a pas toujours touché son salaire du mois dernier (décembre, Ndlr), on vit pour le moment des restes de la fête. Dès la semaine prochaine, elle ira toucher », confie-t-il.

La Rédaction avec CT

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.