Etoudi Gedeon 18:32:00
Ceux qui croyaient que le feuilleton de la crise qui secoue le Canon sportif de Yaoundé s’est terminé avec l’assemblé générale extraordinaire qui a porté à sa tête le 27 décembre 2015 Jean-Claude Alima se détrompent. 

La guéguerre est toujours présente. Plus aigüe qu’on ne peut l’imaginer. Le Général Pierre Semengue, président du Comité de gestion provisoire de la Ligue de football professionnel, indique dans un communiqué publié ce jour que «trois demandes d’affiliation émanant de diverses instances du Canon sportif de Yaoundé» ont été reçues dans ses services. Il indique qu’il s’agit de SAOS-Canon RC/YAO/2012/B/422 de Laurent Ateba Yene, SASP-CANON RC /YAE/ 2015/B/49 de Fabien Mboudou (le président déposé par l’Ag de décembre) et de la demande du comité provisoire de gestion mis en place par le comité des sages de Canon de Yaoundé.

Face à ce qu’il appelle un «imbroglio», Pierre Semengue répond que les demandeurs doivent se mettre en règle avant toute action. «Il ne saurait donc être admis la constitution de  plusieurs sociétés ayant le même objet pour le même club. Seule la dissolution de la société précédente suivant les formes prévues par l’acte uniforme OHADA relatif au droit des sociétés commerciales et du groupement d’intérêt économique, pourrait justifier la constitution d’une nouvelle société. En conséquence, le Canon de Yaoundé doit se conformer à la loi, aux textes en vigueur et aux règlements de la Ligue pour que son affiliation soit valide», exige Pierre Semengue.    

Sources : Cameroon-Info.Net HeadLines

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.