Etoudi Gedeon 18:47:00
En juillet 2007, lors du tout premier voyage de Sarkozy en Afrique en tant que Président de la république Française, il a eu à tenir un discours resté historique à l’Université Cheikh Anta Diop.

Dans ce discours fleuve, où Sarkozy disait être l’ami de l’Afrique en dédaignant l’idée d’être venu en donneur de leçons, il a passé le temps à critiquer les pratiques anciennes et actuelles du continent tout en louangeant la colonisation et le colon. Pour lui, l’Afrique est la seule responsable de son état. Le drame de l’Afrique résiderait dans le fait que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire. Il poursuivait en disant que le colon n’avait pas seulement pris, mais il avait aussi donné.

Si plusieurs intellectuels africains ont battu en brèche ces idées paternalistes et infondées de Sarkozy, les faits prouvent néanmoins que le continent reste à la traîne de la marche économique de ce siècle.
A l’heure actuelle où les dirigeants du monde sont réunis pour une énième conférence sur le climat, le Président Sénégalais à été reçu en marge sur Europe1 par le célèbre Pierre Elkabbach. L’échange tournait autour du rôle des africains dans ces négociations et sur la situation du continent. En substance, Macky Sall n’a pas eu froid aux yeux en répondant à toutes ces interrogations. Pour lui, les africains ne doivent pas essayer de se développer comme les Européens, sinon ils risquent de commettre les mêmes erreurs.

Il reproche aussi à l’Occident d’avoir joué un rôle primordial dans le KO qui règne en Libye. Ce qui a brisé les barrières de Libye, et ouvert la voie à l’avancée de l’immigration. Il rappelle au journaliste que l’immigration n’est pas le monopole des africains, les européens sont les premiers à avoir immigré en Afrique pour piller les ressources humaines et matérielles. Il n’est donc pas normal que les immigrés africains ne bénéficient pas des mêmes droits que les réfugies syriens.

Il exige un respect des droits des africains et ne plus penser que l’Afrique seule souffre des maux de corruption et autres. Car la corruption n’est pas une particularité de l’Afrique. Il termine en invitant le continent à se battre pour se développer et ne pas toujours attendre l’aide, car l’aide n’a jamais développé un pays en Afrique. 

Sources : Africeleb.com

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.