Etoudi Gedeon 10:22:00

Après avoir réussit la dernières épreuve de tout un parcourt scolaire plein d´émotion et de rebondissement, les futures étudiants s´orientent pour la plupart selon les moyens dont disposent leurs tuteurs.

Certains vont directement à l´université, d´autres se concentrent sur les activités rémunératrices et ceux qui nous intéressent vont faire les cours de langues pour poursuivent leur formation en Europe. Parmi les destinations les plus convoitées, l´Allemagne occupe une place de choix, raison pour laquelle les centres linguistiques allemand sont beaucoup fréquentés, malgré leur coût parfois très élevé et les difficultés d´apprentissage de la langue.

Une fois dans l´univers du célèbre Goethe, que très peu connaissent d´ailleurs, c´est une toute autre vie qui commence. D´aucuns changent radicalement leur accent habituel, pour se conforter de leur statut de futures “benguistes”. Ils “watisent” plus que les Allemands ou les Français, ils insèrent certains mots allemands dans le français, histoire de montrer au récepteur qu´une étape a déjà été franchie ou alors de s´habituer à la langue qui constitue parfois un chemin de croix même pour les plus intelligents.

L´univers des cours d´Allemands produit aussi plein d´ingrédients en ce qui concerne les scènes de vie inédites. Parler la langue à l´intérieur confère souvent une place de choix aux heureux élus qui savent très bien en profiter. Ils saisissent généralement cette belle occasion pour gagner en assurance et en confiance vis à vis de leurs camarades qui ne tarissent pas d´éloge à leur égard. Pour certain d´entre eux c´est l´occasion d´attirer le plus grand nombre en offrant des cours de soutien en échange d´une petite rémunération monétaire ou d´un rendez-vous câlin (tout dépend des termes du contrat). D´autres préfèrent profiter de ce bref moment de gloire pour railler les autres et multiplier les conquêtes.

Cependant ils semblent oublier que la langue n´est qu´un moyen et non une fin. L´Allemand qu´ils apprennent est une voie d´accès à l´enseignement en Allemagne. Connaître la langue est peut être une fierté mais pas une réussite car une fois sur le terrain, il faut prouver à sa famille qu´ils ont pris la bonne décision en les envoyant en Europe. Au pays, loin de l´environnement allemand, le maniement de la langue est aisé et d´aucuns insèrent parfois les mots créés pour épater le grand public concentré à leurs lèvres. Une fois sur le terrain, c´est le chaos totale on perd la moitié de ses capacités oratoires. Les mots nous échappent telles des rap palmistes et il est facile de perdre toute confiance en soi. c´est pourquoi certains développent une haine surprenante de la langue, ils ne parlent que lorsqu´ils en sont forcés et rejettent toute initiative de leurs camarades qu´ils trouvent trop intégrés.
Il vaut donc mieux quitter le pays avec un confiance mitigées de ses capacités linguistique et un profond soucis de les améliorer pour mieux comprendre les cours à l´université afin qu´une fois sur le terrain il devient facile pour nous d´améliorer nos capacités linguistiques et de gagner en confiance.
Sources : camersenat.info

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.