Etoudi Gedeon 07:22:00
L’armée nigériane a annoncé avoir bombardé les combattants du groupe Boko Haram et a détruit 11 bases des djihadistes dans la forêt de Sambisa. Boko Haram a perdu depuis un certain temps plusieurs villes qu’ils contrôlaient dans le nord-est du Nigeria en 2015. 


Le président nigérian Muhammadu Buhari a donné à l’armée jusqu’au mois de décembre pour mettre fin à l’insurrection de Boko Haram mais, les attaques du groupe ont donné aux Nigérians matière à douter de la possibilité de mettre fin à ce carnage.

« Les troupes au sol ont tué plusieurs militants du groupe et libéré des enfants et des femmes, retenus en otages », a dit l’armée dans une déclaration. La forêt de Sambisa, le long de la frontière avec le Cameroun, semble être l’une des dernières bases du groupe Boko Haram qui, continue ses attentats-suicides.

Rappelons que en début novembre, Boko Haram avait posté sur les médias sociaux des photos d’une usine fabriquait des roquettes et des bombes qui selon un communiqué de l’armée nigéanne a été détruite. Les djihadistes utilisaient des rockets et des grenades dans le passé. Ce qui a suscité beaucoup d’interrogations sur la provenance de ces engins qui, indiqués que les membres du groupe ont la technologie et le savoir-faire pour fabriquer des armes et ont probablement été prises dans une école de l’Etat du Borno.

Le chef d’Etat-major général de l’armée du Nigeria, le lieutenant-général Tukur Buratai, avait déclaré que les troupes ont fait des progrès qui, permettront de vaincre bientôt Boko Haram. « Nous n’y sommes pas encore mais nous y arrivons progressivement. Nous enregistrons des progrès réguliers », a déclaré le chef de l’armée nigériane alors qu’il visitait les troupes du Bataillon de la Force Spéciale 72 à Makurdi, capitale de l’Etat de Benue.

Il a aussi déclaré que la mission qui consiste à vaincre le groupe terroriste Boko Haram doit être menée en un temps record. Les troupes ont récemment affirmé avoir arrêté des membres importants de Boko Haram, et avoir détruit certains de leurs camps et une usine de fabrication de roquettes dans l’Etat de Borno, dans le nord-est du pays.

Boko Haram a lancé depuis 2009 une campagne de violence dans le pays ouest-africain pour tenter d’établir un Etat Islamique. Boko Haram, dont l’insurrection a fait au moins 17.000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés depuis 2009, a multiplié ses opérations. Les djihadistes ont étendu leurs actions dans les pays voisins du Nigéria: le Tchad, le Cameroun et le Niger.

Times24.info

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.