Etoudi Gedeon 15:59:00

Il harcelait sa collègue depuis des mois. Hassan, un Indien de 30 ans résidant à Hyderabad, a été arrêté un peu plus tôt cette semaine pour avoir enlevé, séquestré et violé son ancienne collègue qui refusait de se marier avec lui. 

En août, alors que la jeune femme de 27 ans quitte la société de réparation d’ordinateurs pour laquelle elle travaille avec le trentenaire, afin de s’installer à Dubaï, elle est harcelée par ce dernier via Skype tous les soirs. L’homme la menace d’envoyer des photos et vidéos déplacées d’elle et lui à ses parents. Les deux auraient eu une courte relation par le passé.

Agacée par ce harcèlement quotidien, elle décide le 14 décembre dernier de revenir en Inde pour s’expliquer avec Hassan. L’homme l’attend à l’aéroport, avant de l’emmener de force chez lui. Pendant cinq jours, il va la frapper à la tête et la violer, l’obligeant à l’épouser. Cet homme, de confession musulmane, exige que la jeune femme se convertisse avant cette union qu’elle refuse catégoriquement. Il lui prend alors son téléphone et son ordinateur, mais aussi ses mots de passe Facebook et de messagerie. "Hassan se fait passer pour elle et l’interdit de communiquer avec qui que ce soit", relate le journal India Express.

Enfermée dans la salle de bains
Le 20 décembre, elle parvient à se connecter à Facebook alors que l’homme sort faire une course. Rapidement, "elle envoie un message à une amie et lance un SOS sur Facebook", détaille le quotidien local. Aussitôt prévenue, son amie entre en contact avec le frère de la victime. Après 450 kilomètres de route, ce dernier prévient la police et se rend au domicile d’Hassan. Arrivés sur place, les agents découvrent la jeune femme en état de choc, enfermée dans la salle de bains et gravement blessée au visage et à la tête.

"Hassan a déclaré qu’ils étaient amants, d’où sa présence chez lui. Mais la jeune femme semble avoir très peur de lui", indique la police locale. Après avoir fouillé son téléphone et son ordinateur, la police a retrouvé des photos et vidéos de la victime, qui serviront à l’enquête.

Sources : metronews - Latest News

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.