Etoudi Gedeon 09:04:00

Difficile de dire avec exactitude ce qui s’est déroulé le week-end dernier c’est à dire le samedi et le dimanche dernier au Lycée Féminin d’Amriguebé à N’Djamena. Les langues divergent quant aux véritables causes de ce phénomène ou maladie.

A en croire le médecin Foksia Élie le phénomène qui a fait entrer en transe les élèves du Lycée féminin à Amriguebé dans le 5ème  arrondissement de N’Djamena est psychologique. Selon les témoignages, les filles admises à l’Hôpital de l’Amitié Tchad-Chine, nombre d’entre elles se sont relevées juste après 15 minutes. Ceci après avoir reçu quelques traitements.

Cependant, la thèse de la maladie et d’un phénomène naturel est refusée par certains. « C’est trop mystique », nous a lancé un policier faisant partie du déploiement de sécurité aux alentours de l’Hôpital de l’Amitié. Beaucoup pensent que ce phénomène est tout sauf une maladie. Car, ne s’en prend qu’aux filles. Selon, les rumeurs, les élèves du Lycée féminin auraient récité quelques versets spirituels d’un livre saint à l’origine du phénomène.


Ce lundi plus de 100 filles sont tombées en syncope, poussant des cris. Les ambulances appuyées des secouristes du 5ème arrondissement ont évacué d’urgence ces élèves à l’Hôpital de l’Amitié Tchad-Chine.

Source: tchadinfos.com

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.