Etoudi Gedeon 16:55:00

Le gardien de buts des Lions Indomptables a inauguré le centre de formation dénommé Ick-Fondation mardi dernier. Le terrain de football dénommé « stade olympic » a servi de cadre à l’inauguration de la Idris Carlos Kameni – Fondation (Ick-Fondation) mardi dernier. A l’occasion de cette inauguration, plusieurs matchs ont été organisés. 

D’abord un tournoi des jeunes U-17 remporté par Fondation Tafi. Et une autre rencontre de gala entre les juniors d’Ick-Fondation et Académie Libiih Thomas. C’est sur ce stade qu’Ick-Fondation se déploie désormais dans toutes les catégories, avec une équipe senior, qui dispute le championnat régional dans la ligue de football du Centre.


« Nous avons déjà une équipe première, qui fait déjà des résultats encourageants au terme des deux premières saisons. Pour la petite histoire, elle a battu en championnat le représentant de la région du Centre (As Fortuna, ndlr), qui est monté en Ligue 2. Félicitation à As Fortuna pour sa montée. Nous nous sommes bien mesurés. Nous avons une académie, avec des jeunes qui commencent à s’inscrire et c’est encourageant pour la suite », nous a indiqué, Franck Mariano Amabassa, le manager général d’Ick-Fondation. Ick-Fondation est un projet qui se veut futuriste et moderne dans la formation des jeunes, afin de les préparer au professionnalisme.

« Nous sommes là sur la poussière. Demain, ce sera sur du gazon, puisque nus avons acquis du terrain dans la périphérie de Yaoundé. Il y aura une structure à l’image des grands centres de formation européens que nous connaissons, avec un partenariat espagnol », nous a-t-il confié. Plusieurs jeunes se sont déjà inscrits dans plusieurs catégories. L’objectif recherché par ce centre de formation dont le siège se trouve en ce moment au quartier Mendong, à Yaoundé est de « fabriquer » d’autres Lions Indomptables. « Former des jeunes encore meilleur que le fondateur, Idris Carlos Kameni camer.be, et des joueurs de champ plus bons que ceux qui nous avons aujourd’hui. Nous avons l’ambition de devenir un des plus grands centres africains. Nous sommes à plus de 85 millions FCfa à moins de deux ans et il faudrait bien qu’il y ait un retour.

Nous sommes là pour durer et inscrire notre nom dans le processus du développement du football camerounais. Ce sont des jeunes de sept à 16 ans que nous recrutons. Quand un enfant s’inscrit, il a droit à son kit d’entraînement », nous a confié le manager général. L’on annonce un projet de construction d’un grand centre de formation à Ebang, dans la périphérie de la ville de Yaoundé.

© Le Jour : Achille Chountsa

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.