Etoudi Gedeon 05:42:00
Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro a accusé samedi le Premier ministre burkinabè, Isaac Zida, d’être le « commanditaire » des écoutes téléphoniques relayant une conversation entre lui et l’ex-ministre burkinabè des Affaires étrangères, Djibril Bassolé, en rapport avec le putsch avorté en septembre au Burkina Faso.


« Le commanditaire des écoutes préfabriquées, Yacouba Isaac Zida, sort enfin du maquis ténébreux de la manipulation », a réagi M. Soro sur son compte twitter.
Dans une interview accordée vendredi à la radio burkinabè Savane fm, le colonel Zida a affirmé ne pas douter de « l’authenticité » des enregistrements sonores assurant avoir « suffisamment d’éléments » qui prouvent l’ »implication » de M.Soro dans le putsch manqué du 16 septembre à Ouagadougou.
Des éléments du Régiment de sécurité présidentiel (RSP), unité d’élite, avait tenté de dissoudre le gouvernement de transition en portant au pouvoir l’ancien chef d’État-major, Gilbert Diendéré.

Il s’est dit « déçu » que le président de l’Assemblée nationale qu’il connait « personnellement » et M.Bassolé, incarcéré pour atteinte à la sûreté de l’Etat, se soient « engagés » à « faire entrer des forces étrangères au Burkina ». Mi-novembre, la diffusion dans la presse et les réseaux sociaux d’un enregistrement de 16 minutes attribué à Guillaume Soro et Djibril Bassolé avait mis en cause les deux interlocuteurs pour leur implication dans le coup d’État manqué.

Sources : Rumeurs d'Abidjan.Net

Enregistrer un commentaire

Fourni par Blogger.